Accueil > La ville > Le Pôle Métropolitain prend date en avril 2017 (Va-Infos du (...)

Le Pôle Métropolitain prend date en avril 2017 (Va-Infos du 16/12/16)

Outre le vote du budget de Valenciennes Métropole, l’adhésion de la CAVM boucle le projet de constitution de Pôle Métropolitain Hainaut-Cambrésis, un événement structurel indéniable, politique et en faveur du développement économique.

Pôle Métropolitain, l’an 1 en 2017 avec Valérie Létard ?

Le Conseil communautaire de Valenciennes Métropole a acté l’adhésion de l’intercommunalité au sein du futur syndicat mixte du Pôle Métropolitain du Hainaut-Cambrésis ; après le sud Avesnois, le coeur de l’Avesnois, du Pays de Mormal, du Pays Solesmois, du Caudresis-Catésis, Val de Sambre, de Cambrai et de la Porte du Hainaut, validée le 12 décembre dernier en conseil communautaire.

Le député-maire de Valenciennes se félicite de cette future structure en faveur de « la solidarité territoriale avec des convergences métropolitaine. Cela va favoriser notre ouverture et l’attractivité territoriale. Enfin, avec 750 000 habitants, nous allons peser 15% de la population totale des Hauts-de-France ».

Ce syndicat mixte du Pôle Métropolitain Hainaut-Cambrésis devrait « voir le jour en avril 2017. Ce syndicat sera d’abord fermé puis ouvert aux autres institutions comme le département, la région etc. ».

Bien sûr, dès qu’une structure politique majeure émerge, la bataille de la présidence fait rage. En l’occurrence, peu après l’échec d’Alain Juppé, que la sénatrice Valérie Létard et 1ère VP de la région des Hauts-de-France avait soutenu de manière très ostentatoire, elle a repris la présidence de l’UDI au sein de la région des Hauts-de-France en lieu et place de Frédéric Leturque.

Manoeuvre politique habile, mais sans scrupules, afin de prendre une fonction représentative au sein de la région avec la possibilité de démissionner de sa place de 1ère Vice-Présidente tout en continuant à exister dans l’hémicycle ! Et ceci afin de briguer la place de présidence de ce syndicat mixe du Pôle Métropolitain du Hainaut-Cambrésis dont il faut reconnaître qu’elle a porté ce projet depuis 2011.

Voilà la rumeur qui enfle jour après jour dans les couloirs politiques dès l’ouverture de ce syndicat aux autres institutionnels. Faux ou vrai, le swift au sein de l’UDI au Conseil régional n’est pas gratuit, rien n’est au hasard en politique. Jamais il n’y a eu hésitation sur son départ de l’agglo car déjà se germait cette possibilité prenant plus de vigueur avec la défaite d’Alain Juppé et d’un portefeuille de ministre qui brûle comme un feu de paille !

Peu importe la capitaine en terme politique, seulement, il faudra justifier au grand public que la fonction de Conseiller régional en 2016 n’était pas plus importante qu’en 2010…Et là, le ou les candidats anti système vont engranger des voix avec un F.N prenant plus encore du poids sur l’arrondissement. La fessée des régionales 2015 n’a pas suffi dans le Valenciennois visiblement.

Les titulaires de la CAVM au sein de ce Pôle Métropolitain Hainaut-Cambrésis sont : Degallaix, Debacker, Depagne, Thiémé et Donnet.

Des ratios solides

Le vote du budget a présenté quelques chiffres solides bien plus éclairants !

Pour hier et aujourd’hui, Valenciennes Métropole présente un chiffre remarquable au niveau du désendettement « nous avons une capacité de désendettement de 1,6… même pas deux ans« , souligne Laurent Degallaix.

Dans le même registre, la dette s’établit « à un niveau plancher de 40 millions d’euros, c’est exceptionnel » , ajoute le président.

Pour cette année 2017, le FSIC, un fonds de solidarité dédié aux communes, va connaître une augmentation de 20% pour le plus grand bonheur des 35 communes de la CAVM. « L’enveloppe passe de 17,1 millions d’euros à 20,6 millions d’euros« , précise le président de Valenciennes Métropole.

Pour le futur « grâce à la qualité de sa signature, la CVAM a obtenu un emprunt de 7,5 millions d’euros, sur 30 ans, avec un taux fixe de 1,49%. », conclut Laurent Degallaix.

En bref :

1) Le port de plaisance, Quai des Mines à Valenciennes, est un réel succès avec déjà 22 permanents au sein de port de plaisance. Un belle fréquentation temporaire, et très internationale, est également à noter. A ce tire, Elizabeth Gondy demande « le vote d’une deuxième nuit gratuite pour les plaisanciers flamands afin de bénéficier d’une communication en zone flamande« .

2) David Bustin a présenté un programme ambitieux dans le domaine de les gestion des déchets. « Oui, aujourd’hui, il reste des déchets qui partent dans un site d’enfouissement. Pourtant, nous sommes capables d’identifier les filières pour limiter les enfouissements« , explique David Bustin.

Autre axe de progrès, un travail sur l’alimentation en milieu scolaire avec une étude sur 4 écoles sur Beuvrages, St Saulve, Prouvy et Vicq. « Ce choix est dicté sur une volonté d’évaluation dans des cantines scolaires avec des tailles différentes » , ajoute le vice-président en charge de l’environnement.

3) Enfin, le passage de la scène nationale du Phénix au sein de l’intercommunalité amène des changements dans sa gouvernance. Au sein du Conseil de surveillance, la ville de Valenciennes conserve un siège, mais la CAVM récupère 8 sièges ( Bernard, Mannarino, Gualano, Colson, Gondy, Lelong, Jovenaux et Bisiaux).

Publié par Daniel Carlier le 16 décembre 2016

VA-INFOS.FR

Portfolio

CAVM

Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact