Accueil > Municipalité > Jean-René Lecerf face aux doléances des maires du Valenciennois (La Voix du (...)

Jean-René Lecerf face aux doléances des maires du Valenciennois (La Voix du Nord du 29/04/17)

Jeudi 27 avril, M. le Maire, Fabien THIEME, a répondu à l’invitation du Président du Conseil départemental, Jean-René LECERF. Ce dernier avait convié les maires du canton à la salle des fêtes de Rombies et Marchipont pour un point sur les politiques départementales. L’occasion pour M. le Maire d’évoquer les dossiers en cours à Marly, qui bénéficieront de l’aide du Département, et soulever plusieurs problèmes liés, notamment, aux reculs des dotations (baisse des subventions à certaines associations, réforme de la tarification des structures d’aide à domicile, etc.).

Jean-René Lecerf face aux doléances des maires du Valenciennois (La Voix du Nord du 29/04/17)

À Rombies-et-Marchipont, le président du conseil départemental Jean-René Lecerf, est venu jeudi après-midi apporter aux maires du canton de Marly des précisions sur « le serrage de vis » que vivent leur commune.

Par Jean-Marie Cadot (Clp) | Publié le 29/04/2017

Devant les doléances des maires du canton de Marly, Jean-René Lecerf, s’est voulu pragmatique. Il a d’abord rappelé les désengagements financiers, les transferts de charge de l’État et les lourdes charges qui incombent au Département concernant l’APA, le PCA et le RSA. Sans vouloir faire le procès de l’ancienne majorité, le président a rappelé qu’à son arrivée, le Département « était dans une situation de mise sous tutelle, avec un taux de chômage de 3 points au-dessus de la moyenne nationale, 150 000 personnes au RSA, il a donc fallu faire des efforts ». Concernant le vieillissement, il a insisté sur le maintien à domicile des personnes âgées et sur la solution intermédiaire « de réaliser des béguinages ».

Des bienfaits de la mutualisation

Le président a préconisé aussi la mutualisation des moyens via les intercommunalités, les communes et le Département. « Nous mettons à votre disposition, notre ingénierie pour vous aider dans vos projets ». Le président a aussi rappelé les projets structurants dont l’aménagement du canal Seine Nord, la politique départementale sur les centres de secours, la réfection des voiries…

Le maire de Vieux-Condé Guy Bustin a été le premier à dégainer : « On est passé sous la barre des 10 000 habitants, puis grâce au foyer des personnes âgées, on est repassé au-dessus, mais finalement avec la baisse des dotations ça nous a appauvris ». De la rénovation de la salle de sports de Marly, projet que défend Fabien Thiémé, en passant par la mutualisation des structures sportives, culturelles, aux lourds travaux de réhabilitation des voiries, les maires ont évoqué leurs ambitions et leurs difficultés.

« Les appels d’offres infructueux font prendre du retard, ça fait traîner la rénovation des routes », a pesté Joël Soigneux, maire de Saultain. « Pour gagner du temps, il faut rétablir la régie dans les travaux », a rebondi Jean-René Lecerf. Le maire de Rombies Guy Huart a abordé « le développement du tourisme, la lutte nécessaire contre les inondations et les plafonds du montant des subventions ». José Dubrulle, maire de Thivencelle, la déscolarisation des élèves : « Les jeunes auront du mal à trouver un emploi ».

Pour Pierre Griner, la mutualisation est une bonne idée, « mais en ne faisant pas de doublon avec l’intercommunalité ». Il a insisté sur les difficultés à monter les dossiers de demandes de subvention : « On manque de communication », analyse le maire de Quiévrechain.

À chaque fois, le président a répondu au tac au tac, assurant les maires « d’être à leur écoute et prendre en considération leurs doléances ».

Portfolio


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact