Accueil

  • Venez nombreux à notre Marché de Noël !

    Pour cette 10ème édition, le Marché de Noël à Marly se veut une fois de plus chaleureux, familial et féérique.

    La Magie de Noël à Marly c’est une multitude d’animations pour petits et grands autour du village du Père Noël, des chalets tenus par les associations, créateurs et artisans pour vos achats de fin d’année, le chapiteau où vous pourrez vous restaurer. C’est aussi la patinoire, un manège, des jeux gonflables, des ateliers créatifs, la descente du Père Noël suivie du feu d’artifice, les mascottes, la Reine des Neiges, la Belle et la Bête, un spectacle déambulatoire....

    À l’initiative de M. le Maire, de l’adjointe aux Fêtes Virginie MELKI-TETTINI et du Conseil municipal, le Service Fêtes a concocté un joli programme (ci-dessous). Tout a été mis en oeuvre, cette année encore, pour que vous passiez un agréable moment en familles, entre amis.... Nous serons heureux de vous accueillir, encore plus nombreux, ce vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 décembre sur la place Gabriel Péri !


  • Musique Jazz & Blues aux MMM

    Ce dimanche 3 décembre matin, à l’Auditorium de l’École de Musique, dans le cadre des Moments Musicaux Marlysiens (MMM), était programmé un concert avec l’ensemble "Luke Hulus 5tet".

    Avant que ne commence le spectacle, Laurence Morel, Adjointe à la politique culturelle, a présenté le groupe. Le trio - Jacky (contrebasse), Patrick (batterie) et Jacques (saxos), amis de plus de 40 ans - est rejoint par Elora (chant/violon) fille de Jacky et Louis son petit ami (guitariste) qui se produisaient jusque là en duo. Ils ont créé Luke Hulus Quintet, un mélange de générations avec un programme éclectique de Jazz et de Pop/Rock.

    Ils ont ainsi interprété des titres comme "Summertime" de Gershwin, "Rose of Washington Square" de James Hanley, "Don’t get around much anymore" de Duke Ellington, "Night and day" de Cole Porter ou encore plus près de nous "Tu verras" de Claude Nougaro.


  • Marly rend hommage aux morts pour la France de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

    Une cérémonie de commémoration s’est déroulée ce mardi 5 décembre dans le cadre de la Journée nationale d’hommage aux morts pour la France de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

    En présence des responsables d’associations d’anciens combattants, des représentants des autorités civiles et militaires, du public et d’élus, Serge LEKADIR, Conseiller municipal délégué en relation avec les associations patriotiques, a lu le message du Secrétaire d’État des Armées puis la Première adjointe, Marie-Thérèse HOUREZ, représentant Monsieur le Maire, lut son discours d’hommage aux "milliers de combattants morts en en Afrique du Nord ainsi qu’aux nombreux civils, notamment parmi les familles des harkis, cibles de représailles après les accords d’Evian signés en mars 1962."

    Le cortège s’est ensuite rassemblé devant la stèle AFN et TOE pour y déposer au pied du monument plusieurs gerbes de fleurs en signe de reconnaissance. Les élus dont Virginie MELKI-TETTINI, Adjointe aux cérémonies, ont ensuite remercié de leur présence les porte-drapeaux.

    Retrouvez le discours du Maire ICI :


  • Remise des Trophées au Tennis Club de la Rhônelle

    La dix-huitième édition du Tournoi Seniors du Tennis Club de la Rhônelle s’est clôturée ce dimanche 03 décembre.

    Après un mois de compétition et près de 180 inscrits, le Président, Yves DELPLANCKE, s’est félicité de ce nouveau succès pour le tournoi du club qui a pu être maintenu « grâce à l’abnégation du comité mais surtout grâce au soutien de la municipalité de Marly ».

    Le juge-arbitre, quant à lui, s’est félicité « de la participation de joueurs de tous horizons et de la qualité des matchs ». Tous ont tenu à remercier Jean-Pierre, le Vice-président, qui a tenu de nombreuses permanences durant le tournoi, dans de rudes conditions et parfois jusque très tard....

    C’est donc en présence du Maire, Fabien THIÉMÉ et du conseil municipal que s’est tenue la remise des récompenses.

    Le Palmarès :

    Dames
    - 4ème série
    Marie-Charlotte LE BLAY
    - 3ème série
    Clélia GUICHARD
    - 2nde série
    Océane LOPEZ

    Messieurs
    - 4ème série
    Yohan LEMAIRE
    - 3ème série
    Alexandre HISBERGUES
    - 2nd série
    Antoine TANIN


  • Téléthon édition 2017 en vidéo


  • Conseil Municipal du 7 décembre 2017

    Questions inscrites à l’ordre du jour du Conseil Municipal :

    1. Autorisation de liquider, mandater et engager les dépenses d’investissement avant le vote du budget primitif 2018
    2. Avance sur subvention au Centre Communal d’Action Sociale - Budget 2018
    3. Attribution de l’indemnité de conseil au receveur municipal
    4. Décision modificative N° 2
    5. Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Valenciennes (SIAV) - Rapport d’observations définitives de la Chambre régionale des comptes
    6. Communauté d’Agglomération Valenciennes Métropole - Attribution de compensation provisoire 2017 des communes membres
    7. Convention de gestion des zones d’activités entre la Commune et la Communauté d’Agglomération Valenciennes Métropole
    8. Délibération instituant le régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel (RIFSEEP) applicable aux adjoints techniques territoriaux et aux agents de maîtrise territoriaux
    9. Sollicitation de la protection fonctionnelle
    10. Sollicitation de la protection fonctionnelle
    11. Contrats d’apprentissage
    12. Avis sur les dérogations exceptionnelles à l’interdiction du travail le dimanche accordées par Monsieur le Maire au titre de l’année 2018
    13. Contrat de ville, programmation prévisionnelle État/Région 2018
    14. Evaluation du contrat de ville de la Communauté d’Agglomération de Valenciennes Métropole
    15. Avenant au Contrat Enfance Jeunesse
    16. Règlement intérieur du Lieu d’Accueil Enfants Parents
    17. Mise à disposition de la piscine de Saint-Saulve- Année scolaire 2017-2018
    18. Subvention exceptionnelle 2017 - Billard Club Municipal
    19. Subvention exceptionnelle 2017 - Boxe Muay Thai
    20. Subvention exceptionnelle 2017 - Les Amis de l’Harmonie
    21. Subvention exceptionnelle 2017 - USVM Cyclisme
    22. Demande de subvention au titre de l’aide à la diffusion


  • L’hommage de M. le Maire suite à la disparition de Johnny Hallyday

    Marly le 6 décembre 2017

    Johnny Hallyday s’est éteint cette nuit à l’âge de 74 ans des suites d’un cancer du poumon. C’est un monument du rock français qui disparaît. Avec lui, la France perd l’une de ses icônes. Sa longévité artistique, l’abondance de sa production musicale et son incroyable présence sur scène l’avaient depuis longtemps hissé au rang des monstres sacrés de la variété française.
    En juin dernier, bien qu’affaibli par la maladie, il se produisait encore au stade Pierre Mauroy de Lille, avec ses deux complices Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, lors d’un concert des Vieilles Canailles.
    J’ai moi-même eu la chance de le voir sur scène à plusieurs reprises : en 1985 à la Courneuve, à la Fête de l’Humanité, où il s’était produit devant plus de 100 000 personnes, dans le prolongement d’une mémorable intervention de Georges Marchais. Et en 1996 à Golfe-Juan, dans les Alpes-Maritimes, lors d’un concert au Théâtre de la Mer.
    Johnny à la Fête de l’Huma, c’est aussi la bière de Jenlain dont les Parisiens feront connaissance à cette occasion. A l’époque, M. Raymond Duick, patron de la célèbre brasserie nordiste, m’avait fait savoir que, suite à cet événement, ils avaient été inondés de commandes pour l’Île de France et un certain nombre de régions françaises.
    Bien des années plus tôt, en 1967, alors qu’il était attendu à la Fête de Liberté à Brunémont, Johnny Hallyday n’avait pu honorer son concert, du fait de mauvaises conditions météorologiques. Je me souviens qu’il avait tenu à abandonner son cachet.
    Aujourd’hui, on a tous en nous quelque chose de Johnny, une chanson qui nous restera, un souvenir associé à sa musique, qui jamais ne s’éteindra.
    En ces douloureux moments, j’ai une pensée particulière pour sa famille, ses proches et toutes celles et ceux qui l’ont connu et aimé.
    « So long Johnny »

    Fabien THIÉMÉ

    Maire de Marly

    Vice-président de Valenciennes Métropole


  • Les nounous font leur cinéma !

    Caméra, moteur, action ! Samedi 2 décembre, les assistantes maternelles de la Ville, sous la direction de Sandrine DE-MEYERE et Jean-Pierre CARIDROIT, avaient organisé leur spectacle de fin d’année sur le thème du cinéma et ont transformé l’espace d’une après-midi, la salle des fêtes en cinéma privé !

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, accompagné de nombreux élus, était venu saluer et "remercier pour leur travail quotidien et attentionné toutes les nounous ici présentes qui vont vous faire partager, je n’en doute pas, un moment magique avec vos enfants."

    Le rideau ouvert, les familles ont pu se plonger dans l’univers du Grand Bleu, de Star Wars, de Harry Potter ou encore des Pirates des Caraïbes, fières et heureuses de reconnaître leurs enfants en acteurs d’un jour !

    Ce moment féérique a comblé tous les spectateurs qui ont ensuite été invités à partager un délicieux goûter ! Un avant-goût des fêtes de fin d’année !

    Retrouvez ICI le discours de Monsieur le Maire :


  • Le Téléthon souffle ses 31 bougies

    Vendredi 1er et samedi 2 décembre, tout Marly était en effervescence pour la 31ème édition du Téléthon !

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ ainsi qu’une importante délégation d’élus du Conseil municipal sont allés rendre visite tour à tour à la vingtaine d’associations qui s’étaient mobilisées ce week-end : tournois de basket, de futsal, de billard, de tennis de table, initiation boxe thaï, à l’arc, au slot racing, au karaté, parcours sportif, free hugs, loto, concours de pétanque, de belote ou de tarot, concert de l’ensemble de guitares, vente d’objets, danse country ou encore spectacle de majorettes.

    La multitude d’animations aura permis la levée massive de fonds pour la recherche et le développement de thérapies innovantes pour les maladies génétiques rares.

    Il reste encore jusqu’à la fin de semaine prochaine pour faire un don ou vous rendre sur les stands pour y faire un achat au profit du Téléthon, alors profitez de la période des fêtes pour faire une bonne action de plus !


  • 1001 pains et des pizzas à déguster sans modération !

    Si la boulangerie-pizzeria "Mille Et Un Pains" vous accueille depuis le 22 août dans une ambiance chaleureuse, pleine de bonnes odeurs sortant de ses fourneaux, c’est le jeudi 30 novembre qu’a eu lieu l’inauguration de l’enseigne située route d’Aulnoy, en face du Stade du Hainaut.

    Ancien de chez PSA Peugeot, Stéphane BILBAUT a décidé de faire des formations de pizzaiolo et de boulanger pour se lancer dans l’aventure mais aussi par "coup de coeur pour la profession et le local".

    Avec sa carte variée, tout le monde peut y trouver son bonheur, et c’est donc invité pour la déguster que Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ et son conseil municipal étaient venus à cette soirée d’inauguration.

    Des encouragements chaleureux ainsi qu’un petit cadeau de bienvenue ont été offerts de la part du Premier Magistrat, avant de se laisser convier à goûter la dernière création : la Grrr.

    Si l’envie vous prend d’un panini ou d’une pizza à la mi-temps, d’une petite pâtisserie en rentrant du travail, ou d’une belle salle pour vos réceptions, "Mille Et Un Pains" se fera un plaisir d’exauser tous vos souhaits !


  • Les employés de la Municipalité fêtent la St Eloi !

    Mercredi 29 novembre, les agents de la ville se sont réunis pour un temps de partage et de convivialité à la salle des fêtes pour célébrer avec l’équipe municipale la St Eloi, le Saint patron des métallurgistes.

    Tour à tour, le Directeur Général des Services, Arnaud BAVAY, puis l’Adjoint à la Gestion du personnel, Jérôme LEMAN, ont félicité les médaillés du travail et les nouveaux retraités.

    Laurence MOREL, adjointe à la politique culturelle, faisant office de chef de protocole, appela ensuite sur la scène Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ. Dans son allocution, il a souhaité la bienvenue à toutes celles et tous ceux qui sont venus à cette sympathique réception. Il a tenu à remercier "le travail quotidien de chacun, ainsi que votre implication à l’évolution de notre ville, qui avec ses prochains travaux et manifestations, promet encore de s’embellir, et ce, toujours grâce à vous."

    Le moment fut ensuite venu de mettre à l’honneur les nouveaux récipiendaires qui ont reçu, non sans émotion, leur médaille, diplôme et cadeaux.

    Ce fut l’occasion également de remettre les prix du concours photo de l’Amicale du Personnel, qui récompensa 3 prix "appareil photo", 3 prix "smartphone" et un grand prix spécial de l’amicale. Une exposition qui s’était tenue auparavant dans le hall supérieur de la Mairie mais aussi un moment choisi pour remettre un cadeau en avance à Fabien THIÉMÉ : une très jolie cravate qu’il pourrait arborer fièrement dès le lendemain !

    Tous ont été salués par le premier magistrat et les élus du Conseil municipal, avant de poser pour la traditionnelle photo de groupe.

    La réception s’est poursuivie autour verre de l’amitié où tous les convives ont pu se souhaiter une bonne Saint Éloi et de bonnes fêtes de fin d’année.

    Retrouvez l’intégralité du discours de Monsieur le Maire ICI :


  • Article paru dans l’Observateur du Valenciennois le 1er décembre 2017


  • L’intervention de M. le Maire au Conseil du Pôle métropolitain

    Hier, jeudi 30 novembre, M. le Maire, Fabien THIEME, est intervenu dans le cadre du Conseil du Pôle métropolitain, réuni à Solesmes, pour la défense de l’hôpital public. Sans opposer public et privé, persuadé au contraire du bien-fondé d’une coopération dans certains domaines, M. le Maire a rappelé l’importance de défendre nos services publics.

    Né du regroupement de neuf intercommunalités des arrondissements d’Avesnes-sur-Helpe, Cambrai et Valenciennes - parmi lesquelles Valenciennes Métropole dont le président, Laurent DEGALLAIX, est également le président du Pôle métropolitain -, cette nouvelle structure intercommunale compte plus de 700.000 habitants.

    Et elle s’est donné pour mission la mise en oeuvre, en lien avec l’Etat, la Région ou le Département, de grands projets structurants tels le transport ou la santé, intéressant tous les territoires.

    Les thèmes retenus par le Pôle métropolitain, au titre de son intervention, concernent ainsi : les pôles de compétitivité et d’excellence, les retombées économiques du projet de canal Seine-Nord, l’accessibilité du territoire et le développement des infrastructures et services numériques, la formation et l’emploi, l’organisation du système de santé, la valorisation des patrimoines, la régénération des tissus bâtis anciens ou encore la coopération transfrontalière


  • Ergo Concept célèbre ses 10 années d’existence à Marly

    Le 24 novembre dernier, M. le Maire, Fabien THIÉMÉ, et M. Didier CAYEZ, adjoint aux Finances, ont été accueillis par M. Patrick PERRON, directeur de l’agence Ergo Concept de Marly, qui fêtait ses 10 ans.

    Installée depuis 2007 dans le Valenciennois, cette enseigne spécialisée dans l’aménagement et le mobilier de bureau dispose d’un local de 4000 m² rue Paul-Vaillant Couturier. En matière d’ergonomie, de confort et de bien-être au travail, Ergo Concept propose des solutions d’aménagement novatrices, des produits au design innovant et des matériaux de qualité.

    M. le Maire a félicité le chef d’entreprise et son équipe d’avoir su développer à Marly une activité à haute valeur ajoutée. Le premier magistrat en a profité pour rappeler le dynamisme et commercial de la Ville, et louer le courage de celles et ceux qui investissent dans ces secteurs d’activités.


  • Assemblée Générale et Remise de Trophées pour la Pétanque de Marly !

    Les membres de la Pétanque de Marly se sont retrouvés le dimanche 26 novembre matin dans leur Club House au Boulodrome Lekadir pour leur traditionnelle assemblée générale, agrémentée d’une remise de prix.

    Après une minute de silence observée en mémoire des disparus, le bureau du Comité a tour à tour présenté les prochaines activités : les concours habituels, avec la prochaine date au 27 janvier 2018, une journée familiale avec des remises de lots, le Tournoi du Maire, événement incontournable de l’association, mais aussi le repas annuel, cher au coeur de l’association.

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, et les élus du Conseil municipal, ont ensuite remis les coupes aux poussins et benjamins, jeunes pousses du Club qui n’ont pu retenir leurs sourires en recevant leurs coupes des mains du Premier Magistrat !


  • Les colombophiles récompensent leurs membres !

    Samedi 25 novembre au Foyer Oscar Carpentier, les membres de l’association des colombophiles "l’Avenir de Marly" se sont retrouvés pour leur repas annuel, mais avant de passer aux festivités, ils ont mis à l’honneur les vainqueurs des différents tournois de l’année écoulée.

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, accompagné de l’Adjoint aux Associations Alain MAMOLO, du conseiller délégué Francis BROUET et de la conseillère Emmanuelle BOUGUERRA, a donc remis les prix des championnats Yearling, vieux 2017 et toutes catégories, sous la forme de sachets de graines, plus utiles qu’une coupe pour nos amis à plumes !

    Après quelques mots aux côtés du Président Pierre VAUTHEROT, l’heure est venue de lever les verres à la pérennité de l’association qui s’annonce certaine, car la jeune génération reprend déjà le flambeau !


  • Élan de générosité pour le Noël des animaux de la SPA de Marly

    Comme chaque année avant les fêtes, la SPA se mobilise davantage lors de son "Noël des animaux".

    Ainsi ce samedi 25 novembre, une brocante basée sur des dons et des confections réalisées par des mécènes a eu lieu dans les locaux et a rencontré un franc succès !

    C’était également l’occasion pour les familles de venir adopter un nouveau compagnon à quatre pattes, ce qui a su faire des heureux autant chez les humains que chez les animaux !

    Heureux de voir un tel engouement, Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, accompagné de l’Adjoint aux Finances, Didier CAYEZ, a apprécié de constater l’efficacité de cet événement et de voir "nos amis retrouver des familles aimantes qui panseront à coup sûr leur blessures anciennes".


  • Remise des trophées au concours qualificatif du championnat de France de tir à l’arc

    C’est durant tout le week-end du 25 et 26 novembre que 5 clubs d’archers s’étaient réunis afin de se départager pour les prochaines sélections du championnat de France de tir à l’arc.

    Arc classique ou à poulies, poussins comme super seniors, chaque catégorie s’est vue récompenser par Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, accompagné de nombreux adjoints et conseillers.

    Tous les participants se sont vus remettre une coupe ou une médaille, "généreusement offertes par la municipalité", comme le rappelle la présidente de la Compagnie des Archers de Marly, Danièle LAURENT, avant de poser pour la traditionnelle photo de groupe.

    Les clubs n’ont cependant pas oublié de remercier leurs organisateurs, toujours dévoués et patients, avec un petit cadeau, un peu en avance pour Noël.


  • L’intervention de M. le Maire au Conseil communautaire de Valenciennes Métropole

    Lors du Conseil communautaire de Valenciennes Métropole, le vendredi 24 novembre dernier, M. le Maire et vice-président d’Agglo, Fabien THIEME, est intervenu dans le cadre de la présentation du Rapport d’Orientations Budgétaires (ROB).

    "Depuis notre dernier débat sur le Rapport d’Orientation Budgétaire, nous avons à la tête de notre pays un nouveau Président de la République, une nouvelle Assemblée nationale.

    Nos inquiétudes d’hier se confirment aujourd’hui : le premier budget du Gouvernement Macron est malheureusement celui de l’injustice sociale.
    On donne aux plus riches avec le démantèlement de l’ISF, les allègements de l’impôt sur les sociétés…

    Et on diminue les dépenses publiques avec la baisse des APL, la suppression des contrats aidés et 13 milliards d’économie que les collectivités devront faire.

    Sans parler de la réforme de la taxe professionnelle, qui pourrait aboutir à une perte sèche de 14M€ pour notre communauté d’agglomération.

    Ces choix budgétaires ne sont pas sans conséquences pour nos collectivités territoriales et leur autonomie financière.

    En effet, les orientations budgétaires de nos collectivités et notre agglo sont totalement dépendantes des décisions nationales mais aussi du contexte économique.

    Le choix du gouvernement actuel est clair : frapper à nouveau sur les collectivités en les obligeant à diminuer leur dépense de fonctionnement.

    En ce qui concerne, notre Agglomération, la dotation de l’Etat représentait 52 millions d’euros en 2011, en 2017 elle est de 44 millions soit 8 millions en moins.

    Pourtant, la dette des collectivités territoriales ne compte que pour 9 % du total de la dette publique nationale et elles sont contraintes de présenter un budget à l’équilibre c’est-à-dire sans déficit.

    Aussi, d’autres choix politiques sont possibles pour donner la priorité à l’humain.

    Nos collectivités ont un rôle essentiel dans le développement de l’emploi notamment pour le bâtiment, les aides à la personne et surtout assurer le service public et le bien-être de ses concitoyens.
    Pour mémoire, elles génèrent 70 % de l’investissement réalisé en France. Et elles ont été les principaux acteurs du redressement des comptes publics, ces trois dernières années. Entre 2013 et 2016, en effet, les efforts des collectivités locales ont contribué pour 85 % à la baisse du déficit de l’Etat.

    Malgré cela, on continue de leur imposer des politiques qui réduisent chaque jour un peu plus leur champ d’action. Face à ces décisions, notre communauté doit faire preuve d’une extrême prudence et éviter les écarts tout en avançant. Nos actions doivent être priorisées.

    Nous avons ainsi noté la volonté de notre Agglo de maintenir les investissements sur le développement économique et l’aménagement de notre territoire.

    C’est une orientation que nous partageons pleinement car nous n’avons cessé de le dire, il est du rôle de l’Agglo de structurer l’ensemble de nos communes par des équipements et des infrastructures qui permettent le développement de l’emploi dans un premier temps mais aussi les conditions de vie de nos habitants par l’amélioration des logements et les conditions environnementales de vie dans un deuxième temps.
    A ce propos, je profite de l’occasion qui m’est donnée ici de saluer le travail de l’ensemble des services de notre communauté d’agglomération, sous la direction du directeur général des services M. POUPLY, qui mettent en œuvre les décisions que nous prenons ici.
    En cette période d’examen des budgets, je salue plus particulièrement les services financiers pour leur remarquable travail.

    Les baisses de dotation que j’évoquais précédemment, et qui touchent l’ensemble des collectivités (régions, départements….), nous « impactent par ricochet » pour reprendre votre expression.
    Nous en voulons pour preuve le contournement Nord qui ne devait rien nous coûter. Au final, nous débourserons 10 millions d’euros.
    En revanche, nous pouvons nous féliciter, suite à la demande de notre groupe, de la prise en charge par notre agglomération de dépenses des piscines de Quiévrechain et Saint-Saulve, sur investissement et ceci dans l’intérêt de nos enfants.
    En ce qui concerne les structures communautaires, culturelles, sportives, festives, telles le Phénix, le Boulon, le Théâtre d’Anzin, la Cité des Congrès, le Stade du Hainaut, l’Espace Athéna, l’Espace Barbara, elles sont de plus en plus nombreuses.
    Aussi, il nous faudra bien déterminer les priorités d’occupation de ces bâtiments.

    Avec une moyenne de 70 millions d’euros d’investissement, nous poursuivons le maillage nécessaire au maintien voire au développement de l’emploi.
    La situation du ferroviaire ainsi que la métallurgie, je pense plus particulièrement à Alstom et Bombardier, nous incite à poursuivre les efforts pour que notre Valenciennois puissent accueillir de nouvelles entreprises et maintenir les emplois existants.
    Les promesses qui nous ont été faites récemment sont-elles toujours d’actualité ?
    Quel avenir pour Vallourec Saint-Saulve alors qu’Ascométal, leur actionnaire principal, vient d’être placé en redressement judiciaire ?
    Le répit aura décidément été de courte durée pour les salariés de cette entreprise historique de notre territoire !

    Quelle va également être notre stratégie pour maintenir les emplois dans le ferroviaire ? Je pense notamment à l’Agence Ferroviaire Européenne (AFE) qui devrait s’étendre et qui est un atout supplémentaire. Cette augmentation des moyens que nous nous devons de leur apporter doit être en corollaire avec la production qui doit être maintenue.

    J’en terminerai en rappelant que les collectivités locales ne sont pas des services déconcentrés de l’Etat, dont on peut faire des variables d’ajustement budgétaire.

    Ces foyers de démocratie participative, issus de la Révolution française (et j’aurais en ce sens une pensée toute particulière pour les communes rurales), contribuent de plein droit à l’aménagement de leurs territoires, au bénéfice des habitants. C’est cet objectif que nous ne devons pas perdre de vue et que nous devons poursuivre tous ensemble, dans le respect de nos différences."


  • La Ville se dote de nouveaux véhicules électriques

    Le 23 mai 2016, la Ville faisait l’acquisition de son premier véhicule électrique : une citadine CITROËN C-Zero pour la somme de 11 400€ TTC (bonus écologique déduit).

    Ce jeudi 23 novembre 2017, elle poursuit en se dotant d’une fourgonnette électrique NISSAN eNV200 pour 18 000€ TTC (bonus écologique déduit), achetée chez Nissan Valenciennes.

    À cette somme, vient se soustraire :
    -  4 000€ de reprise d’un véhicule diesel de plus de 10 ans (super bonus écologique),
    - 5 940€ de subvention octroyée par le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer dans le cadre des Territoires à Énergie Positive pour la Croissance Verte, par le biais du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut.

    Cette subvention a permis de s’équiper également d’un scooter électrique E-MAX 100LD+ professionnel pour un montant de 3 790€ (bonus écologique de 1 000€ déduit), acheté chez Roxad Motors à Trith-Saint-Léger.

    La Ville est dorénavant en possession d’une petite flotte de véhicules électriques qu’elle compte promouvoir.


  • Repas dansant 2017 de la Joyeuse Farandole

    La Salle des Fêtes était remplie le dimanche 19 novembre pour le repas organisé par les membres de la Joyeuse Farandole !

    Saumon et ses légumes, noix de veau à l’Armagnac, plateau de fromages et fondant au chocolat, on peut dire que de danser, ça creuse !

    Chaque table était joliment décorée en l’honneur des régions et pays dont sont issues les danses de l’association : Bretagne, Paris, la Russie ou encore la Méditerranée tout comme les danseuses de l’association, somptueusement habillées, qui n’ont pas manqué d’exécuter des danses tout au long de l’après-midi.

    Monsieur le Maire et son Conseil municipal sont même venus en nombre pour saluer cette joyeuse assemblée, toujours présente pour égailler la journée !


  • Assemblée Générale de la Boule d’Acier

    Dimanche 19 novembre au Boulodrome de la Briquette, dans une atmosphère chaleureuse, les membres de la Boule d’Acier ont tenu leur réunion annuelle aux côtés de Monsieur le Maire, Fabien THIEME, des adjoints Marie-Thérèse HOUREZ, Didier CAYEZ, Bernard EVRARD, Jules CAILLARD et des conseillers Francis BROUET et Jean-Philippe VITRANT.

    Les 51 adhérents ont débuté la séance par une minute de silence en mémoire de leurs disparus, toujours présents avec eux lors des tournois portant leurs noms. Ils ont ensuite remercié chaleureusement la Municipalité pour les travaux réalisés tout récemment comme l’accès handicapé et l’électricité extérieure.

    Les travaux ne s’arrêteront pas là puisqu’un nouveau parquet sera financé par la Ville et sera posé par l’association ! "Un bel exemple de partage et de répartition du travail" répliqua le Premier Magistrat.

    Le bilan financier étant positif, il a permis l’achat récent de tenues de sport, d’un taille-haies et du matériel d’entretien, ainsi que la remise d’un chèque de 210€ au profit du Téléthon.

    La Boule d’Acier a encore de beaux jours devant elle et ils nous le rappelleront prochainement lors de leur prochain tournoi !


  • Café littéraire de Marly avec Vic TRABY

    Ce samedi 18 novembre au restaurant "les Forges", le Café Littéraire d’ACCÉS, Présidé par Christian CHATELAIN et animé par Lucie PÉTRONE, en partenariat avec la bibliothèque de l’Amicale Laïque, avait convié Vic TRABY à rencontrer ses lecteurs venus nombreux dont la 1ère adjointe Marie-Thérèse HOUREZ qui représentait pour l’occasion M. le Maire.

    Mais qui est Vic TRABY ? Un nouvel auteur qui connait trop bien la région pour être passé inaperçu. Il s’agit en réalité de Françoise TOURNEUR qui nous présente son dernier roman sorti en septembre et intitulé « Jambe-de-bois ». Ce thriller raconte l’enquête d’un jeune amoureux surnommé "Jambe-de-bois", à cause de son handicap, et de la gentille Violette, au milieu des "Trente Glorieuses". Leur amour est cependant menacé par la disparition récente de plusieurs adolescentes, ce qui poussera le héros à lui-même enquêter afin de protéger sa belle.

    Un roman "du coin" donc, haletant et historique, qui a su plaire à l’auditoire et qui plaira à bon nombre de Marlysiens.

    Rendez-vous le samedi 16 décembre, même endroit, à 15h00 pour venir échanger sur la littérature contemporaine et rencontrer Patricia LE SAUSSE, l’auteur de "Le Jarwal", roman qui mêle histoire puisque le récit se passe au Moyen-Age et fantastique. Un beau livre à découvrir !


  • Monsieur le Maire au Salon des Maires et des Collectivités Locales 2017

    En visite au Salon des maires de France à Paris ce mardi 21 novembre, M. le Maire, Fabien THIÉMÉ a rencontré M. Xavier Bertrand.

    L’occasion pour notre premier magistrat de renouveler son invitation au président de la région Hauts de France à venir visiter Marly, sur le thème du développement économique.


  • Lancement de la 33ème campagne d’hiver des Restos

    À la veille du lancement de la campagne d’hiver des Restos du Cœur, M. le Maire, Fabien THIÉMÉ, entouré de Mme Marie-Thérèse HOUREZ, 1re adjointe, et de MM. Alain MAMOLO et Bernard EVRARD, adjoints, a rendu visite aux bénévoles de l’antenne marlysienne de l’association ce lundi 20 novembre.


  • Concours "Géants 2017" de la Voix du Nord - Votez aujourd’hui pour Mauricette HENNEVIN de l’Atelier des "mamies tricoteuses" de (...)

    Mauricette HENNEVIN sera t-elle élue Nordiste de l’année ?

    Au sein d’une association, ils ne ménagent pas leur peine pour aider les autres ou faire rayonner la région.

    Dans le Valenciennois, beaucoup la connaissent. Mauricette HENNEVIN, c’est la mamie à la tête d’une bonne vingtaine de tricoteuses et d’un tricoteur de l’Amicale laïque de Marly. L’atelier est devenu célèbre dans toute la France pour sa production de layettes en très petite taille : il habille les bébés prématurés de la maternité Monaco de Valenciennes.

    Alors n’attendez pas, vous pouvez désigner votre nordiste de l’année, catégorie "société civile" sur lavoixdunord.fr, par téléphone au 0892 68 90 30 ou par SMS en envoyant "GEANTS 5" au 71003 !

    Article publié en Région - Voix du Nord du 20 novembre 2017 :


  • Sublime concert de Sainte Cécile !

    7ème symphonie de Beethoven, Divertimento de Thierry HUVELLE, Ben Hur, Cats et messe "jazz", c’est un sacré programme qui a régalé les amoureux de la musique rassemblés pour ce concert de Sainte Cécile ce vendredi 17 novembre.

    L’Orchestre d’Harmonie, dirigé par Thierry HUVELLE, a géré magistralement la première partie de ce concert, toujours avec la précision et la volupté qu’on leur reconnaît, avant de laisser la place aux choristes et au Latin Mass Jazz de Martin VÖLLINGER, pour une messe aux accents afro-cubains qui a su rythmer cette deuxième partie.

    Sous la direction de Thibaud FAËSE, pas moins de 4 chorales - Marly Mélodies, la Chorale « Vivre et Chanter » d’Aubry du Hainaut, la Chorale de l’Amitié de Beuvrages et le Chœur féminin Yvelines Paris - accompagnés par un quatuor de jazz, ont ainsi interprété merveilleusement ces quelques titres : Opening instrumental - Kyrie - Gloria - Hallelujah - Laudato si, mi Signore - Sanctus - Our Father - Agnus Dei - Ave Maria et Sing the song of gladness to our God.

    Le succès était donc au rendez-vous avec ce très beau concert, et l’Église St Pierre de la Briquette a eu du mal à contenir toute l’assemblée ! Des rendez-vous toujours appréciés par les Marlysiens qui auront à nouveau le plaisir de retrouver nos musiciens pour Noël !


  • L’USM Athlétisme a tenu son assemblée générale

    Vendredi 17 novembre à la Maison de Quartier de la Briquette, le bureau de l’USM Athlétisme s’était réuni aux côtés des adjoints et conseillers délégués du Conseil municipal qui représentaient Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ.

    De retour sur l’année 2017, l’association reste fière de ses nouveaux adhérents, de son classement ainsi que de ses actions tout au long de l’année (participations aux courses du Valenciennois, Mémorial Raymond Dumont, aux activités d’athlétisme ou encore au Marché de Noël).

    Pour l’année prochaine, l’objectif principal, en-dehors des compétitions habituelles, sera la participation au Marathon de Paris ! Un beau programme qui motive tous les membres, en plus des prochains travaux du stade Denayer qui leur permettront d’avoir davantage de confort ainsi qu’une piste à la hauteur de leurs attentes !


  • Conférence Historique pour l’Amicale Laïque !

    Dans le prolongement de l"exposition accueillie du 10 au 17/11, l’Amicale Laïque, présidée par Maurice HENNEVIN a fait appel à l’Historien local André PEULMEULE pour organiser une conférence-débat sur le thème du quartier dit du "Congo" ce vendredi 17 novembre.

    Les adjoints, Bernard EVRARD, Viginie MELKI-TETTINI et le conseiller délégué Francis BROUET, après avoir lu le message de Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, encourageant "cette nouvelle dimension d’activités de votre association, qui a fait un magnifique travail de mémoire et d’archives", lancèrent le début de la soirée.

    La soirée a été victime de son succès car il a fallu serrer les invités dans la Maison des Associations, si bien que certains écoutaient depuis l’entrée !

    Un léger imprévu qui a fait d’autant plus plaisir à l’association, de même que les applaudissements qui suivirent la conférence, largement méritée !


  • Inauguration chaleureuse pour la nouvelle maison de santé pluriprofessionnelle

    Une nouvelle institution en matière de santé a ouvert ses portes à Marly ! Dotée d’une équipe dynamique de 12 professionnels de santé ainsi que d’une podologue, de deux orthophonistes, de deux secrétaires et d’une personne pour l’entretien des locaux, la maison de santé pluriprofessionnelle a été inaugurée officiellement le jeudi 16 novembre.

    Ouverte en août dernier, cette maison de santé permet aux patients de bénéficier de services de santé divers sans avoir à se déplacer aux quatre coins de la ville. Elle vise aussi à résoudre le problème des astreintes et des démarches administratives qui, pour un médecin seul, deviennent de plus en plus difficiles à gérer.

    Située au n° 61, rue Paul Vaillant Couturier, cette maison de santé a été aménagée dans une demeure particulière complètement refaite à neuf - y compris l’ajout d’une extension -, le tout en seulement 5 mois de travaux !

    "Ce cadre, apaisant et superbe, ne manquera pas de plaire à nos Marlysiens, mais plus que tout, c’est votre initiative de vous regrouper et de fonder ensemble cette maison de santé qui permet à la ville d’offrir davantage à ses habitants", ajoute Monsieur le Maire, Fabien THIEME, accompagné des membres du Conseil municipal, venu souhaiter la bienvenue.

    "Cette nouvelle dimension, en partenariat avec le Centre hospitalier de Valenciennes, permettra de fluidifier d’avantage l’accès aux soins, et se complète parfaitement avec les autres infrastructures de Marly. Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne continuation, car le succès est déjà aux rendez-vous ! ".

    Retrouvez ICI l’intégralité du discours de M. le Maire :


  • Sainte Cécile à Marly : le Concert à ne pas rater !

    Le fameux Orchestre d’Harmonie de la Ville de Marly, que l’on ne présente plus, se produira le vendredi 17 novembre 2017 à 20 heures à l’Église Saint Pierre de la Briquette à l’occasion de la Sainte Cécile.

    Au programme, Thierry HUVELLE, qui dirige les musiciens, a choisi un répertoire assez classique : Finlandia de Jean SIBELIUS, Divertimento de M. HUVELLE, la Symphonie n°7 (2ème mouvement) de Ludvig VAN BEETHOVEN), A simple song extrait de « Mass » de Leonard BERNSTEIN, Ben Hur de Miklos ROZSA. Et pour finir en beauté, une comédie musicale très populaire écrite par Andrew LLOYD WEBBER en 1981 : Cats.

    En seconde partie, les amateurs de rythmes afro-cubains et de couleurs
    vocales pourront savourer « The Latin Jazz Mass » du compositeur Allemand Martin Völlinger, une oeuvre originale festive où la joie et l’émotion sont au rendez-vous.

    Sous la direction de Thibaud FAËSE, pas moins de 4 chorales - Marly Mélodies, la Chorale « Vivre et Chanter » d’Aubry du Hainaut, la Chorale de l’Amitié de Beuvrages et le Chœur féminin Yvelines Paris - accompagnés par un quatuor de jazz, vont ainsi interpréter : Opening instrumental - Kyrie - Gloria - Hallelujah - Laudato si, mi Signore - Sanctus - Our Father - Agnus Dei - Ave Maria et Sing the song of gladness to our God.

    Une belle soirée en perspective alors n’hésitez pas l’entrée est gratuite !


  • Joli message de remerciements des enfants de l’école Maternelle Marie Curie à Monsieur le Maire

    Suite à la création d’une nouvelle classe à l’École Maternelle Marie Curie aux Floralies en septembre dernier, la salle inoccupée depuis des années a été entièrement repeinte par les services municipaux pour accueillir dans de bonnes conditions les enfants.

    La Ville a également investi dans de nouvelles tables et chaises, et les petits de la moyenne et grande section de la classe de Madame SCHMIDT ont souhaité remercier M. le Maire pour cette heureuse initiative.


  • Il n’y a pas d’âge pour prendre un goûter avec les anciens de Marly !

    Mercredi 15 novembre à la Salle des Fêtes, c’était la fête pour nos seniors !

    Tous réunis pour danser et chanter, ce rendez-vous, cher au coeur de la Municipalité, reste toujours aussi plaisant pour nos Marlysiens. "Nous pensons sans cesse au bien-être des personnes du 3ème et 4ème âge. Ces rassemblements sont toujours une telle joie pour vous comme pour nous et ils deviennent d’autant plus précieux compte tenu de l’approche des fêtes de fin d’année." stipule Fabien THIÉMÉ, Maire de Marly, aux côtés des élus du Conseil Municipal, venus nombreux pour l’occasion.

    Ce fut également l’occasion de rappeler les travaux en cours et à venir pour la ville, des récents aménagements pour nos associations sportives, mais aussi des rendez-vous importants pour nos anciens, comme le Colis de Noël ou le Marché de Noël, incontournable pour réjouir toute la famille.

    Après ce flash info, les invités ont été servis par le conseil municipal, les administrateurs du CCAS et les bénévoles qui apportèrent vin, jus d’orange et tarte aux invités enchantés de se retrouver à nouveau pour passer une bonne après-midi entre amis !

    De quoi se régaler avant d’aller retourner danser sur les reprises de Samy LORCA et sa voix de velours.


  • Floralies Hainaut Futsal reçoit ses nouveaux équipements

    Mardi 14 novembre au soir, à la Salle Schumann, l’équipe de futsal des Floralies a ouvert ses cadeaux de Noël en avance aux côtés de Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, des adjoints Marie-Thérèse HOUREZ, Alain MAMOLO, Bernard EVRARD, Virginie MELKI-TETTINI, du conseiller délégué Francis BROUET, de la conseillère Emmanuelle BOUGUERRA et de leurs entraîneurs.

    Offerts par le Département et la Municipalité, nos sportifs ont reçu de nouveaux chasubles, 6 ballons ainsi que des maillots arborant leur nouveau logo : un lion bondissant !

    Sans perdre de temps pour les enfiler, nos lions sont partis sur le terrain plus combatifs que jamais pour leur match de championnat D2 District Escaut contre l’équipe de Sin-le-Noble qui s’est concrétisé par un score de 10 à 3 en faveur de Marly !

    Le Président du Club, Jonahan ADELINE, a souhaité dédier cette victoire à la Municipalité et au Département.


  • Marly commémore le 99ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918

    L’Armistice du 11 novembre 1918 , signé à 5h15, marque la fin des combats de la 1ère Guerre mondiale , la victoire des Alliés et la défaite totale de l’Allemagne. Une guerre qui a fait plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés dont 8 millions de civils.

    À Marly, la cérémonie a débuté au Cimetière. Toutes les générations étaient réunies pour le dépôt de gerbes devant la Stèle des Anciens combattants 14/18 puis au pied du Monument aux Morts de la Ville et enfin devant la plaque commémorative rue des Fusillés.

    Le cortège s’est ensuite rendu à la Salle des Fêtes pour les différents discours. Les enfants des écoles ont, tour à tour, lu « l’Ordre du jour » du Maréchal FOCH, le message de l’Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre ainsi qu’un poème « 11 Novembre 1985 – Hommage aux 14/18 et Défense de la Paix » de Paul BARA.

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ prit ensuite la parole et rappela qu’en ce jour symbolique, nous tous devons construire ensemble un monde de Paix, de Solidarité et de Fraternité.

    Serge LEKADIR, conseiller délégué aux relations avec les associations patriotiques, lut le message du Secrétaire d’État des Armées.

    Trois décorations remises à Serge CARPENTIER, Jean-Marc MILLET et à Wladyslaw LIPKA ont clos cette commémoration.

    Virginie MELKI-TETTINI, Adjointe aux Cérémonies, a ensuite convié les participants au traditionnel vin d’honneur. En récompense des efforts fournis durant cette cérémonie, les écoliers ont eu droit à une distribution de confiseries par les élus du Conseil Municipal.


  • Potage Dubary pour le Club de Pétanque

    Dimanche 12 novembre, les membres du Club de Pétanque avaient troqué leur local pour la Salle des Fêtes pour partager un bon repas et profiter de la piste de danse !

    Le Club de Marly ne cesse de le rappeler à chaque événement : "Nous sommes comme une grande famille", et c’est donc avec plaisir qu’ils se sont tous retrouvés autour de tables richement décorées pour un superbe déjeuner : apéritif, potage Dubary, plat entre terre et mer, sorbet Avesnois, noix de veau à l’Armagnac et framboisier étaient à déguster !

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, les adjoints Alain MAMOLO et Didier CAYEZ, le conseiller délégué Francis BROUET et la conseillère Emmanuelle BOUGUERRA étaient même venus les saluer, l’occasion de partager le verre de l’amitié, le temps que le DJ s’échauffe et que le cuisinier s’organise pour lancer les réjouissances !


  • Des jouets par milliers grâce au Groupe de la Renouée !

    Ce dimanche 12 novembre à la Salle Schumann c’était Noël avant l’heure ! Poupons, livres, jeux de société ou encore déguisements, plus de 60 stands étaient présents pour cette nouvelle édition de la Bourse aux Jouets de Marly.

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, les adjoints Alain MAMOLO, Bernard EVRARD, Didier CAYEZ, Jules CAILLARD, le conseiller délégué Francis BROUET et la conseillère Emmanuelle BOUGUERRA, étaient donc venus saluer les vendeurs ainsi que les organisateurs et ont eux-mêmes cédé à quelques achats !

    La diversité des produits et l’organisation de cette manifestation était telles que tous ont pu repartir avec les jouets, les vêtements ou le livre de leur rêve sans même se ruiner. L’occasion rêvée juste avant les fêtes de fin d’année, car on le sait bien, le Père Noël n’est pas contre un petit coup de main !

    C’est certainement ce qui explique le succès grandiose de cette édition, toujours aussi bien encadrée par le Groupe de la Renouée, tenant cette année la buvette, l’endroit parfait pour reprendre des forces avec un café et un croisant avant de repartir en plein shopping !


  • À la découverte du quartier du "Congo" grâce à l’Amicale Laïque

    Vendredi 10 novembre en soirée, la Maison des Associations a accueilli une nouvelle manifestation de l’Amicale Laïque, heureuse de nous présenter des archives photos du quartier de Marly industrie, anciennement appelé quartier du "Congo", ainsi qu’une approche artistique du thème avec des peintures et gravures réalisées par les membres de l’Atelier peinture.

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, accompagné de son conseil municipal, a, tour à tour, découvert les panneaux traçant l’histoire et la vie du quartier avec un souci du détail et de mémoire incroyable. "Sans vous, de tels rassemblements ne pourraient avoir lieu. Il est si important de connaître son passé, et même si les résidences viennent de s’achever, nombreux sont les habitants qui seront heureux d’en apprendre plus sur ce territoire, si important dans le développement de la commune. Il ne manquera pas d’ailleurs d’être encore amélioré, avec prochainement les travaux de reclassification de la voie ferrée, transformée en voie verte".

    Après cette allocution, tous partagèrent le verre de l’amitié au nom de ce fantastique travail, tant historique qu’artistique, tout en écoutant le discours du Président de l’amicale, Maurice HENNEVIN que vous pourrez retrouver ICI.

    L’exposition sera ouverte jusqu’au 17 novembre à 18H, jour de la conférence-débat animée par André PEULMEULE avec la participation des ateliers photos et rencontre couleurs.


  • Soixante-dix ans et pas une ride ! L’Amicale Laïque de Marly toujours active !


    [L’Observateur du Valenciennois - Vendredi 10 novembre 2017]


  • Zoom sur les chantiers Marlysiens en cours et à venir : la presse en parle...

    - L’Observateur du Valenciennois du vendredi 10 novembre 2017

    - Article Va-infos.fr du 08/11/2017 :

    Marly, des chantiers structurants mandatés !

    Une visite des chantiers communaux, en cours et à venir, est toujours éclairante sur l’état de lieux d’un programme politique d’aménagement de son territoire. Force est de constater que les projets sont pléthoriques sur Marly même si l’état d’avancement est très étalé, parfois anciens, d’autres très nouveaux, voire pris en charge par l’intercommunalité.

    Marly fait partie des communes limitrophes à Valenciennes entre 10 000 et 20 000 habitants dont le poids démographique, politique, économique et social est majeur sur le Valenciennois. Tout dossier qui chavire ou arrive à son terme constitue un événement pour le territoire, voire un fait politique pour sa population.

    Les voiries de Marly

    En l’occurrence, à Marly comme dans beaucoup de communes du Valenciennois, notamment Valenciennes, le début des années 2000 a marqué la prise de conscience que l’usine sous-urbaine pouvait se dégrader, et en même temps, les dispositifs relatifs à l’accessibilité du domaine public commençaient à devenir une évidence sociétale pour tous les élus.

    « Depuis 2008, nous rénovons les voiries à travers notre PPI (Plan Pluriannuel d’Investissement). Ces travaux sont conjugués avec des interventions du SIAV, voire Eau et Force, d’où certains retards dans la programmation », précise Bernard Evrard, adjoint aux travaux pour la ville de Marly en soulignant « rien n’a été fait avant ».

    Les rues Salengro (en partie), Voltaire et Victor Hugo sont achevées dans le cadre de la réfection des trottoirs, bordures et chaussées pour un montant de 582 004 € TTC. Dans le même registre de chantiers, la rue des Lis et des Tulipes sur le quartier des Floralies ont connu une remise à niveau à hauteur de 268 956 € TTC. Enfin, toujours dans la lignée sur les Floralies, la rue des Violettes s’est rafraîchie pour 274 340 € TTC.

    Les entreprises retenues pour ces chantiers travaillent sous le format « Marché à bon de commande ». « Cela nous permet de fixer les prix pour 3 ans avec une parfaite lisibilité sur les coûts, 100 000 € en 2017 sont débloqués dans ce cadre, 130 000 € en 2018, 130 000 € en 2019  », précise Didier Cayez, adjoint aux finances.

    Stade Denayer et le tennis club

    Le stade Denayer est un équipement sportif très vétuste sur Marly. Néanmoins, il demeure incontournable pour les associations sportives « et près de 1000 scolaires chaque semaine » , souligne Fabien Thiémé.

    Déjà au cours d’une visite précédente, Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental du Nord, avait indiqué une participation très significative au financement d’une AMO (Assistance à Maîtrise d’Oeuvre). Ensuite, les marchés seront attribués au cours de la commission d’appel d’offres du 17 novembre prochain. Un chantier lourd comprenant la rénovation, des vestiaires indécents entre autres, mais également d’une couverture « pour faire réduire la déperdition énergétique, mais également un accès aux femmes pour la pratique du sport », souligne le DGS de la commune de Marly. Bien sûr, cette rénovation lourde s’accompagne également d’une extension de l’équipement, ce ne sera pas du luxe !

    Après le bâti, le stade de foot et sa piste de course. « La piste sera rénovée. Par contre, son revêtement et le changement de la pelouse sont des options. ce sera aux élus de choisir », ajoute-t-il. Le débat entre une véritable pelouse, plus coûteuse à l’entretien, et une synthétique, mois onéreuse sur la durée mais assez traumatisante pour les articulations, est sur la table ! Un projet évalué à hauteur de 3 millions d’euros.

    Juste à coté du Stade Denayer, la création d’un nouveau club-house pour le tennis club de la Rhônelle est en cours sauf que… ! « Cet été, l’entreprise en charge de la charpente s’est révélée défaillante, avec une fuite d’eau à la clé. La société retenue pour la couverture a repris ce lot de fait », souligne Fabien Thiémé.

    Lieu d’accueil PMI

    Attenant à l’école maternelle Jean Rostand, l’ancien logement de fonction était vacant. « C’est l’occasion pour accueillir dans les meilleurs contions possibles le RAM (Relais Assistante Maternelle), le service de la PMI (Protection Maternelle et Infantile, et LAPE (Lieu d’Accueil Parents Enfants) », explique Fabien Thiémé.

    Nouveau poste de police municipale

    Sur la route de Préseau actuellement, les conditions de travail et d’accueil des doléances de la population sont peu satisfaisantes pour la Police municipale. C’est pourquoi, un nouveau local est en cours de travaux au 125 rue Jean Jaurès, avec également une ouverture stratégique sur le parc Oscar Carpentier. La proximité de l’hôtel de ville, et des services associés, sera déterminante dans la poursuite d’une efficacité tant désirée par la population de Marly. La sécurité sera le dossier numéro un de la prochaine campagne municipale, ici et ailleurs, quel que soit l’obédience politique du maire en place, et il le sait !

    Concrètement, une salle d’accueil pour les doléances des marlysiens se situe dès l’entrée du local « avec la confidentialité requise » , souligne le brigadier chef de la police municipale. Sur un R + 2, espaces de bureaux, salle d’armement, espace d’archivage, mais également une salle où la dizaine de bâtiments publics bénéficiant de caméras de vidéo-surveillance sera une réalité. Avant, seule une requête de justice permettait de donner corps à des images d’un acte délictuel. « Chaque agent sera en capacité de surveiller les caméras, de traiter les données et d’y apporter les suites nécessaires si besoin est », commente le Brigadier chef de la Police Municipale. La vidéo surveillance devient une réalité de terrain sur Marly à travers ce nouveau local.

    Ce nouveau site permet aux 6 agents de la police municipale, dont un agent administratif, de réaliser leur mission sécuritaire. Toutefois, on peut souligner que ce service de sécurité bénéficie d’un seul véhicule, mais cela reste deux fois plus que la « Police nationale, car sur Marly elle n’a aucun véhicule », tance Fabien Thiémé.

    Le restaurant scolaire de l’espace scolaire Marie Curie

    Beau dossier à venir au sein de l’école Marie Curie avec la création ex nihilio d’une nouvelle restauration scolaire. Un projet doté d’un budget conséquent de 1,6 millions d’euros. En effet, le site actuel est pour le moins vétuste. « D’ailleurs, il est apparu rapidement que ce bâtiment (datant de 61/62) devait être rasé », souligne Bernard Evrard.

    Comme souvent, remettre à zéro un site et reconstruire sur celui-ci, voire ailleurs comme sur l’école Marie-Curie, est beaucoup moins coûteux. « Ce restaurant scolaire va respecter les espaces verts, le travail paysager est important », souligne Fabien Thiémé. Une entrée par la rue des Pâquerettes est prévue, car « aucun véhicule ne passera par l’école Marie Curie (comprenant 240 élèves) », indique Didier Cayez.

    Etude paysagère du restaurant scolaire

    Le dossier épineux, les carrières souterraines !

    ucune responsabilité d’une politique actuelle ou antérieure, mais c’est un fait de terrain, des carrières sont présentes massivement sur le Valenciennois. La ville de Marly, comme celle de Valenciennes, recèle des quartiers dont les sous-sols sont du gruyère.

    Le maire d’une commune concernée n’a pas d’autres choix, un jour où l’autre, de mettre en conformité son espace public. Pour le privé, le chemin est plus pernicieux, il n’y a aucune obligation pour le particulier, une entreprise… sauf que le foncier devient incessible. Pas de vente, pas de transmission, de longue date, l’Etat a choisi de réduire ce risque d’effondrement, d’affaissement des habitats, sur la durée. En 1995, un fonds dédié est apparu, le fameux fonds Barnier de prévention des risques naturels.

    Sur Marly, plusieurs espaces sont concernés, notamment une partie de la rue Salengro. « Pour les espaces publics, cela représente 2,4 millions d’euros pour la commune avec une prise en charge de l’Etat de 50%. Pour le privé, le coût estimatif serait de 9,2 millions d’euros. Je vais me battre auprès de toutes les instances pour obtenir des aides financières. A ce titre, nous sommes en lien avec les services de Valenciennes qui ont déjà activé ce type de dossier sur leur commune », déclare Fabien Thiémé.

    Le fonds Barnier est très clair sur les tenants et aboutissants, ce dispositif est actif si « un bien couvert par un contrat d’assurance incluant la garantie catastrophe naturelle est exposé à un risque d’affaissement de cavités souterraines ou de marnières, le fonds Barnier peut financer à hauteur de 30 % des travaux de reconnaissance et de comblement de ces cavités. » , plus d’informations sur le fonds Barnier www.eure.gouv.fr/content/download/2445/16137/file/document%20synth%C3%A9tique%20sur%20le%20fonds%20Barnier%20joint%20au%20compte-rendu.pdf

    L’Etat joue son rôle avec la possibilité d’un financement important pour des études, recherche etc., mais il serait étonnant que le ville de Marly obtienne plus, et un régime dérogatoire alors que Valenciennes ne l’a pas obtenu pendant que Jean-Louis Borloo et Valérie Létard étaient au gouvernement. Ce dossier sera dorénavant une belle épine dans le pied de la gestion municipale. « Le nombre de biens concernés est de 54, dont 16 garages », précise le DGS de Marly.

    Ne rien attendre de plus que l’application de la loi, c’est certainement la meilleure base de travail sur ce dossier sensible !

    La voie ferrée revisitée, une mutation urbaine !

    A l’opposé d’un dossier poil à gratter comme les carrières souterraines, la collaboration de travail entre le premier magistrat de Marly et Laurent Degallaix, président de Valenciennes Métropole depuis janvier 2016, est fructueuse.

    En effet, l’historique voie ferrée située derrière le Stade du Hainaut sur 1,3 km va connaître une transformation totale. Espace paysager, piste cyclable, piétonne, liaison routière, arrêt transport public… , ce projet coche toutes les cases d’un dossier structurant pour le quartier champignon Nungesser, le centre de la Briquette et le lien entre Marly et Valenciennes plus globalement.

    Actuellement, cette friche verte aux portes du Stade du Hainaut ne laisse pas percevoir la dite transformation, l’imaginaire est même difficile tant cela va modifier cet espace urbain. « J’espère qu’il sera opérationnel début 2019 », précise Fabien Thiémé. A quelques mois de la très attendue Coupe du Monde 2019 de football féminin, dont 3 rencontres à Valenciennes, on peut présager qu’un lion sera mis dans le moteur travaux. « Cet investissement de 4,9 millions d’euros HT est intégralement pris en charge par Valenciennes Métropole. Je remercie Laurent Degallaix pour cette décision, la ville de Marly s’occupera de l’entretien ce qui tout à fait normal », ajoute le premier magistrat.

    Le Golf de Valenciennes…vers le 18 trous !

    Quatre dossiers sont les attendus perpétuels dans le Valenciennois, le raccordement de A2/A23 enfin abouti, la voie ferrée Valenciennes-Mons, et le fameux Golf de Valenciennes, on a oublié le passage de la Paix près de la gare de Valenciennes, dossier « indémerdable », dixit Dominique Riquet à l’époque.

    Pour ce sujet du Golf de Valenciennes, depuis longtemps, l’extension de 9 à 18 trous sur Marly constitue un sujet de discussion, de réflexion intense. Pour autant, cette initiative s’est souvent heurtée, avant toute tentative d’acquisition foncière, sur l’autel de l’urgence sociale, des priorités économiques etc., voire d’autres projets prioritaires plus structurants sur un territoire en souffrance !

    Visiblement, aujourd’hui, l’émergence prochaine d’un hôtel grand luxe sur Valenciennes débouche sur le retour du dossier Golf/18 trous. « Nous sommes d’accord avec Laurent Degallaix pour cette extension du golf de 9 à 18 trous. Toutefois, une entreprise extrait de l’argile pendant encore presque 10 ans », précise-t-il. En clair, il est probable que la réalité opérationnelle de ce projet soit reportée, un temps ! On peut noter tout de même que c’est historiquement un accord politique affiché et officiel sur le sujet. Fort heureusement, cette annonce n’est pas intervenue le jour de la récente venue de Philippe Martinez (secrétaire général de la CGT) à Marly, les syndicats pourraient se poser certaines questions sur les priorités locales sur la commune… ! Serait-ce un dossier contre un autre dossier avec Valenciennes Métropole, étrange annonce… qui va laisser des traces !

    Pour autant, la présidentielle 2017 amène tous les médias et politiques a une grande humilité sur toute réalité politique future… ! En 2020, le PCF va peut-être se rallier avec Laurent Wauquiez et l’UDI passer un accord politique avec la France Insoumise autour d’un 18 trous à Valenciennes, tout est possible de nos jours !

    Daniel Carlier

    - Article La Voix du Nord du 08/11/2017

    Les carrières souterraines, un vrai trou pour les finances communales et les particuliers

    La tuile. Après la ville de Valenciennes (et sa rue Milhomme entre autres), Marly se trouve confrontée aux problèmes des carrières souterraines, qu’il va falloir combler pour éviter des périls. Elles se situent sous le vieux Marly : domaine public, et terrains privés.

    D’aucuns se souviennent peut-être d’un affaissement de chaussée rue Salengro, en septembre 2016, qui avait obligé la ville à fermer la route menant au cimetière et au stade Papin durant plusieurs jours. Il s’agissait alors d’une fuite d’eau, mais les explorations menées en sous-sol ont mis à jour également des galeries souterraines. Ce n’était pas les premières identifiées dans ce triangle que forment les rues Salengro, Zola et le Chemin-Vert (le long du golf). Déjà en 2008, un affaissement s’était produit dans le jardin d’un particulier.

    À l’époque, la municipalité avait diligenté des études avec les autres villes concernées. Un plan de prévention des risques de mouvements de terrain (PPRMT) avait déjà été établi en juin 2007 pour les secteurs de Valenciennes, Marly, Saint-Saulve, Petite-Forêt et Anzin (notre PDF). Le phénomène d’érosion rend les périls inéluctables si ces carrières ne sont pas comblées. « C’est la tuile, mais la sécurité publique est en jeu », commente le maire Fabien Thiémé, qui avec ses services, va déposer un dossier auprès de l’État pour pouvoir financer des travaux de comblement.

    L’adjoint Bernard Evrard évoque des galeries de 4 à 12 m de haut

    Car l’ardoise s’annonce salée. Sur le domaine public, le chantier s’élèverait à 2,4 millions d’euros. Le fonds de prévention des risques naturels majeurs, dit fonds Barnier (qui inclut une participation de l’Europe), sera sollicité : 50 % des travaux pourraient ainsi être pris en charge.

    Plus de 10 millions d € au total

    Pour les particuliers, nulle obligation de travaux, mais ils sont recommandés bien sûr. Dans ce triangle, 54 biens sont concernés, dont 16 garages. Ce même fonds Barnier pourrait être sollicité par les privés, à hauteur de 30 % des dépenses engagées. Côté privé justement, les travaux sont quand même évalué à 9,2 millions. « On va déposer un dossier global », a expliqué le maire.

    Des chiffres qui pourraient même être revus à la hausse au terme des études qui seront lancées au début de l’année 2018. La topographie des sous-sols doit encore être précisée, mais les trous seraient énormes, à en croire l’adjoint aux travaux Bernard Évrard qui évoque des « galeries de 4 à 12 mètres de haut ».

    Pour informer les riverains, la ville de Marly prévoit d’organiser une réunion publique en fin d’année ou début d’année prochaine. Si le dossier administratif ne traîne pas trop, elle espère pouvoir engager des travaux de comblement, « au mieux en 2019 ».

    D’où viennent ces carrières ?

    Dans ce secteur des rues Salengro, Zola et du Chemin-Vert, existaient d’innombrables carrières d’extraction d’argile, à destination des briqueteries du secteur. Les Ets Chimot, rue de Romainville, qui exploitent d’ailleurs toujours des sols derrière le golf, font aujourd’hui figure d’héritier de cette glorieuse époque. À la fin du XIXe -début XXe, des carrières sont abandonnées. Elles n’ont jamais été rebouchées. L’occupation des sols, depuis, s’est densifiée au fil des constructions. Avec au final des maisons, des voiries bâties sur… du gruyère.

    Cécile Thiébaut avec Sténia Leleux


  • 10ème Conférence à deux voix du Groupe Interreligieux du Valenciennois

    Depuis 2008, le Groupe Interreligieux du Valenciennois relié au Groupe d’Amitié Islamo Chrétien (GAIC), organise des conférences et rencontres interculturelles entre chrétiens et musulmans.

    Ce mercredi 8 novembre 2017, à la Salle des Fêtes de Marly, M. le MAIRE, Fabien THIÉMÉ, accompagné des élus Virginie MELKI-TETTINI et Francis BROUET, a rappelé l’importance des échanges et du dialogue entre les cultures pour l’humanité :

    "Mesdames, Messieurs,

    C’est un honneur d’être parmi vous ce soir, pour cette conférence à deux voix entre :

    -  M. Christian DEFEBVRE, Agrégé d’Histoire-Géographie, Docteur de l’Éducation
    -  et M. Othmane IQUIOUSSEN, Diplômé de l’Université Al-Azhar du Caire, Imam de la Mosquée de Raismes.

    Le thème de cette rencontre organisée par le Groupe interreligieux de Valenciennes et des environs, représenté ce soir par Mme Agnès DUSENNE : « La paix intérieure, source de fraternité ».

    Un thème sur lequel il y a beaucoup à dire !

    En effet, au fil des années, la peur de l’autre et le repli sur soi ont engendré des catastrophes politiques et sociétales, comme la montée régulière du Front national et sa présence, désormais, à chacun de nos scrutins.

    Le problème n’est malheureusement pas nouveau. En témoignent les conditions dans lesquelles s’est créé le Groupe interreligieux de Valenciennes et des environs.

    Souvenons-nous !

    En septembre 2007, face à des réactions de plus en plus nombreuses d’islamophobie, M. Jacques Baudet réunit quelques chrétiens du Valenciennois à la paroisse Notre-Dame du Sacré Cœur, intéressant dès le début une dizaine de personnes.

    En novembre de la même année, un groupe de musulmans impliqué dans la construction de la nouvelle mosquée rejoint cette assemblée, marquant le début des rencontres mensuelles.

    C’est alors que M. Jacques Baudet choisit de m’interpeler, pour me signifier l’importance du dialogue et des actions de sensibilisation : l’idée d’une conférence annuelle à deux voix est née, qui se tient depuis 2008 à la salle des fêtes de Marly.

    Les rencontres mensuelles ont lieu, quant à elles, au Centre Paroissial de La Briquette.

    A ce jour, le bureau du Groupe Interreligieux est constitué de l’Abbé Bruno Callebaut, de MM. Abdelaziz Cheraf et Abdelghafour Toubla, et de Mme Agnès Dusenne que je salue tout particulièrement ce soir.

    Ayons également une pensée pour notre ami Marc Dufresne, qui fut l’un des pionniers de ce Groupe Interreligieux et qui nous a malheureusement quittés le 4 février dernier.

    Merci à toutes et tous pour cette leçon de paix et de tolérance que vous nous prodiguez à chacune de nos rencontres, chacun de nos échanges.

    Belle soirée à tous."


  • Visite des différents chantiers de la Ville

    Ce Mardi 7 novembre au matin, Monsieur le Maire Fabien THIÉMÉ, entouré d’une délégation d’élus, Marie-Thérèse HOUREZ, Didier CAYEZ, Bernard ÉVRARD, Jules CAILLARD et Francis BROUET, et de techniciens de la ville, a fait la visite guidée des chantiers en cours et des futurs projets de construction.

    En voirie, la refonte totale de la rue des Lis et des Tulipes aux Floralies vient de se terminer pour un coup de 268 950€, tout comme la rue des Violettes, refaite à neuf pour 274 340€. Dans le centre ville, la réfection des trottoirs, bordures, chaussée et bouche à incendie des rues Salengro, Voltaire et Victor Hugo représente un investissement de plus de 580 000€.

    Le stade Denayer aura droit à une restructuration complète, intérieure comme extérieure, et une extension du complexe sportif pour un meilleur accueil des utilisateurs associatifs, scolaires... Le dossier d’assistance de maîtrise d’ouvrage est en cours d’analyse, le marché devrait être attribué le 17 novembre prochain.
    L’AMO déterminera notamment la faisabilité du projet et le phasage d’un chantier estimé à 3 millions d’euros.

    À proximité du complexe, l’extension du Club House du tennis se chiffre à 175 158 €. "Avec une centaine d’associations à Marly, dont la moitié d’entre elles sont hébergées, l’entretien et l’habilitation de ces complexes restent une tâche constante, difficile, mais réalisable" déclare le Premier Magistrat.

    Depuis 2008, la ville de Marly a consacré une enveloppe de près de 2 millions d’euros de travaux de réfection dans les établissements scolaires.

    Pour continuer dans le développement des lieux d’éducation, la transformation d’un ancien logement de fonction de l’école Jean Rostand en lieu d’accueil PMI vient de débuter, pour la somme de 86 000€.

    La construction du nouveau restaurant scolaire pour Marie Curie ainsi que son extension ont été actées pour la somme de 1,6 millions d’euros TTC (subventionnée sur le montant hors taxe à hauteur de 50% par l’Etat et par Valenciennes métropole).

    Un nouveau poste pour la police municipale est déjà en cours de rénovation complète, avenue Jean Jaurès. Il accueillera le bureau de doléances, les bureaux des agents ainsi que le centre de supervision des caméras de vidéo-protection.

    Pour conclure la visite, la présentation de la future "voie verte", remplaçant l’ancien chemin de fer, est un projet de liaison routière porté par Valenciennes métropole.
    Avec un investissement de 6 millions d’euros TTC, ce projet a été déclaré d’intérêt communautaire lors d’un récent conseil et déclinera un volet "environnemental" avec des voies cyclables, piétons, l’implantation d’arbres et d’espaces verts.


  • Avant le quartier Marly-Rhônelle, il y avait le quartier… du Congo et l’usine ferroviaire des ANF

    Article de la Voix du Nord du 8 novembre 2017

    Pour ses 70 ans, l’Amicale laïque pose des mots et des images sur l’histoire du Congo, actuel quartier Marly-Rhonelle : une expo à la maison des associations prévoit une conférence-débat, avec la participation de Bernard Spilski, ancien dessinateur industriel sur le site.

    C’est la création, sur la ligne de chemin de fer Valenciennes-Maubeuge, de la station de Marly, ainsi que l’extension de l’usine de la Compagnie internationale des wagons-lits et des express européens, qui est à l’origine du quartier du Congo. Rien à voir avec d’éventuels ouvriers congolais ou de vagues souvenirs colonialistes, le nom relève de la tradition orale locale, en référence à une commande importante passée par le Congo qui avait fortement contribué au développement de l’usine.

    Nés de l’essor industriel, commerces et débits de boissons fleurissent

    Avec le développement industriel, la population augmente, les petits commerces apparaissent et les débits de boissons fleurissent : on en compte 14. « Au grand Lillo » est le point de ralliement pendant la guerre des ouvriers venant de Lille. À chaque prise et fin de poste les verres de « pistouille » s’alignent sur le comptoir des bistrots Darras et Lagneau.

    Vingt ans après, une cité métamorphosée

    Les jours de repos, les hommes s’y retrouvent pour jouer aux cartes, aux javelots (grandes fléchettes), à la boule de bois. Le café Brebion, siège des colombophiles, est aussi négociant de charbon. Pas de supermarché, on fait ses commissions au café-épicerie « chez Zélia ». Entre l’activité ferroviaire, les briquetteries, fonderies, brasserie, la vie s’organise. Populaire et populeux, le quartier du Congo repose sur le microcosme familial. « Chez Paul », un autre café, on se réunit pour regarder le Tour de France ou l’émission « 36 chandelles » sur le premier téléviseur du quartier. Avant déjà, on se retrouvait chez l’un ou l’autre autour de la TSF (la radio) pour écouter la « famille Duraton », « Signé Furax », ou le radio crochet de Zappy Max. Le soir, les habitants s’installent sur leur pas-de-porte pour de longues causettes, les femmes tricotent, les enfants jouent.

    La ducasse et le carnaval sont jours de liesse dans le quartier. Le géant « Congolais » créé par les habitants défile aux côtés de Loute et Laite (géants du Rleur) et les joyeux Gilles de Binche.

    Mais en 1993, ce qui fut un haut lieu du ferroviaire français est en liquidation judiciaire. C’est la mort annoncée du quartier. En 1997, le site est rasé. 20 ans plus tard, l’endroit est métamorphosé : un EHPAD, maison d’accueil pour personnes âgées, et 620 logements, forment le quartier Marly-Rhônelle. SL (CLP)

    Maison des associations, rue Barbara, exposition du 10 au 17 novembre de 14h à 18h. Vernissage le 10 à 18h et conférence-débat le vendredi 17 à 18h avec André Peulmeule, historien local.

     [1]


  • Les CM2 font leur devoir de mémoire

    Ce mardi 7 novembre au matin n’était pas un jour comme les autres pour les CM2 de l’école Hurez Saint Nicolas. En effet, les membres et bénévoles de l’association des anciens combattants avaient organisé une visite du Musée de la Mémoire de Marly, une activité qu’ils ont à coeur depuis la création du musée.

    "Se souvenir et apprendre à la jeune génération à ne pas refaire les mêmes erreurs est une tache très importante pour tout les anciens ayant connu la guerre. Ce devoir de mémoire est le moyen d’avoir un contact avec les jeunes et ils nous le rendent très bien" , déclare M. Louis ZAJAC, en présentant les nombreux livrets des différentes classes ayant visité le musée.

    Un nouveau s’ajoutera donc sous peu à cette collection, avec également la prévision pour la classe de CM2 de participer, en mars 2018, au ravivage de la Flamme du Soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe à Paris !

    N’hésitez pas, si vous souhaitez découvrir le Musée de la Mémoire de Marly et ses trésors : contactez le 03 27 45 18 97 ou le 03 27 36 08 03.


  • Gym Marly-Aulnoy nous présente ses athlètes !

    Dimanche 5 novembre à la salle Gosselin, en présence de Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, des adjoints Marie-Thérèse HOUREZ, Alain MAMOLO, Didier CAYEZ, Virginie MELKI-TETTINI, des conseillers délégués Francis BROUET, Charaf RIFAI et de la conseillère Emmanuelle BOUGUERRA, l’équipe de l’association Gym Marly-Aulnoy a mis à l’honneur les jeunes sportifs de l’association.

    Portant leurs nouvelles tenues, les athlètes furent félicités pour "leurs excellents résultats de l’année précédente, qui valorisent notre ville de Marly, une ville pour laquelle le sport de masse a une dimension très importante. Nous vous encouragerons encore et toujours !" déclara le Premier Magistrat, avant d’être applaudi en retour pour l’apport de nouvelles fournitures, plus qu’utiles au club.


  • Ça a swingué lors du concert des Memphis !

    Samedi 4 novembre, les Memphis ont fait swinguer tout Marly lors de leur concert à la Salle des Fêtes !

    Les Memphis, c’est avant tout une bande de copains : Bernard DRAPIER, l’actuel chanteur (ex. membre des New Boys), Christian GEOFFROY, bassiste et les anciens, Alain SANIEZ, batteur et harmonica (ex. membre de Robert Trébor et des New Boys), Eddy SANIEZ, fils d’Alain, chant, guitare rythmique, solo, guitare acoustique et Alain LECLERCQ dit "Doudou", guitare solo (ex. membre des Diables Noirs, Peter Laurent).

    Ils ont fait danser une foule de Marlysiens sur "River in the Sky", "Sur la route de Memphis", "Route 66" ou encore "Brown Sugar", du rock pour tous et surtout au profit d’une grande cause : le Téléthon. Deux élèves de l’École de Musique de Marly, Mathilde et Arthur, ont également participé à cette belle soirée. Ils ont repris en acoustique des tubes d’aujourd’hui et d’hier avec brio !

    Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, entouré des adjoints et conseillers - Marie-Thérèse HOUREZ, Didier CAYEZ, Bernard EVRARD, Jules CAILLARD, Francis BROUET, Emmanuelle BOUGUERRA, sans oublier Virginie MELKI-TETTINI, l’adjointe aux fêtes et cérémonies, qui a co-organisé avec les services municipaux de la Ville cette belle soirée - a remercé chaleureusement "ce superbe groupe, réuni en l’honneur d’une très belle cause ! Faire en sorte que les citoyens se retrouvent autour de la culture est une très grande récompense pour un maire, et ce concert ne peut que bien se dérouler, car il est en plus dédié à Daniel COQUELLE, ancien membre des Memphis qui nous a malheureusement quittés l’année dernière."

    Une soirée sous le thème de l’amitié qui a su rassembler et a fait "rocker" tous les convives jusqu’au bout de la nuit !

    Retrouvez ICI le discours de M. le Maire :


  • Moment familial pour finir les vacances

    La Perdriole avait organisé une foule d’animations à partager en famille ce vendredi 3 novembre ! Pétanque, chamboule-tout, lancer de pommes, discothèque et jeux de société et ce sont les enfants qui ont pu initier leurs parents à ces activités qui leur ont fait tant plaisir lors de ces vacances de Toussaint.

    L’adjoint à l’Éducation Jules CAILLARD, le conseiller délégué Francis BROUET, et la conseillère Emmanuelle BOUGUERRA, n’ont pas manqué de participer à la fête de fin de centre au nom de Monsieur le Maire, Fabien THIEME, retenu par d’autres obligations.

    Du côté des Ork’idées, un spectacle avait été préparé, avec défilé en costumes d’Halloween, show de magie et bien sûr, la traditionnelle danse du centre, reprise en coeur par tout le monde ! Même les mamies !

    Et pour se remettre de ce beau programme, un goûter avait même été préparé par les enfants pour leurs parents. C’est bien le monde à l’envers pour ce dernier jour de centre, pour le plus grand plaisir des participants qui ont encore une fois chaleureusement remercié leurs animateurs, toujours présents pour encadrer les enfants ! »


  • Restitution des chantiers du LALP de la Briquette et du LALP des Floralies

    Pendant leurs vacances, les LALP (Lieu d’Accueil de Loisirs et de Proximité) de la Briquette et des Floralies ont décidé de se mettre au service de la communauté.

    Pour la Briquette, les ados, assistés du service Espaces Verts de la ville, ont commencé le terrassement derrière la maison de quartier. Après avoir creusé la terre, dégagé les cailloux et étalé le gravier, ces "ouvriers" en herbe ont reçu la visite de l’Adjoint à la Jeunesse, Alain MAMOLO, représentant Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ, et de la Chef de Pôle des politiques éducatives Cathy DUPIRE.

    L’équipe a eu plaisir à leur expliquer leur chantier dans les moindres détails, et le calendrier de la suite des opérations, avec la pose de géotextile, de béton et du dallage.

    Du côté des Floralies, le nettoyage des espaces verts du quartier ainsi qu’une aide apportée aux personnes âgées furent des activités qui ont ravi le voisinage. Aidés par les employés de la SIGH, les ados ont eu a coeur d’embellir les environs ainsi que les jardins des résidents des Bleuets, avec également un petit moment de compagnie pour nos aînés. "L’entente du groupe était formidable, et c’était un plaisir de déjeuner ensemble pendant ces journées de travail qui du coup, devenaient plus légères" conclurent les animateurs, fiers de leurs jeunes et de leurs réalisations. Ils servent déjà d’exemple dans toute la commune !


  • Un bon barbecue pour fêter la fin des centres de vacances !

    Vendredi 3 novembre, sous un beau ciel bleu, tous les LALP et les centres de vacances de Marly s’étaient rejoints à la salle Dumont pour un barbecue !

    Chips, saucisses et soda mis à table, tous les enfants ont participé à la cuisson sous l’oeil attentif de leurs animateurs, mais aussi de Monsieur le Maire, Fabien THIÉMÉ présent en compagnie de plusieurs élus du Conseil municipal.

    Après avoir salué toute cette joyeuse assemblée, il a grandement félicité les animateurs "dont le travail sans failles a su ravir les enfants mais aussi les parents, sereins de les confier à une équipe aussi dynamique et avenante".

    Une petite photo souvenir tous ensemble avant de commencer les réjouissances, mais sans oublier de penser aussi à faire son sac pour la rentrée de lundi !


  • Une nouvelle pièce de théâtre pour la Compagnie Pascale Meurisse !

    Le mercredi 1er novembre n’était pas de tout repos pour tout le monde.

    En effet, au Moulin Souverain, les comédiens de la Cie Pascale MEURISSE, toujours à pied d’œuvre, répétaient leur prochaine pièce de théâtre : « L’empreinte », une comédie dramatique écrite par Eva CLAEYS et mise en scène par Pascale MEURISSE.

    Pour cette première lecture, le public était déjà très enthousiaste de voir cette nouvelle pièce jouée à Marly : M. le Maire, Fabien THIÉMÉ, présent à cette répétition et en compagnie de Madame le Maire de Prouvy, Isabelle CHOAIN, se félicite que de tels événements culturels puissent se produire dans notre belle ville.


GRT GAZ - Lettre d’information

GRT Gaz informe les propriétaires de Marly sur les précautions à prendre en cas de travaux sur leurs parcelles privées et sur les bons gestes à adopter en cas d’accident sur une canalisation de gaz.

Téléthon 2017

Tournois et concours, démonstrations et initiations, animations et concerts...
Venez nombreux participer en famille au 31ème Téléthon !

Avis aux administrés - Stérilisation des chats errants

Marché de Noël

Venez tous profiter des festivités du Marché de Noël ! De nombreuses animations vous y attendent, avec entre autre une grande patinoire gratuite ! Les chalets, les manèges, la descente du Père Noël, le feu d’artifice ! De quoi nous mettre des étoiles dans les yeux durant tout le weekend !

Téléchargez le programme ICI :

Café Littéraire 16 décembre 2017

Isolation des combles pour 1 € - Aide du gouvernement

L’État a débloqué des budgets spécifiques pour faire économiser les foyers à faibles revenus en offrant des travaux d’isolation pour 1€ symbolique. À ce titre, la Prime Isolation a été mise en place par le Gouvernement.
Les habitants éligibles souhaitant profiter de l’offre peuvent ainsi économiser 30% sur leur facture énergétique.
Le test d’éligibilité peut se remplir en ligne à cette adresse : https://www.prime-isolation.fr
Plus de 40000 foyers ont déjà bénéficié alors pourquoi pas vous ?
Plus d’info sur la Prime Isolation et sur les critères d’éligibilité ICI :

INFORMATIONS DE L’ASSURANCE MALADIE DU HAINAUT - NOVEMBRE 2017

MISE EN SERVICE DE LA 4G À MARLY

Inscrivez-vous vite au séjour pour Noël, les places sont limitées !

Signaler un défaut d’éclairage public

Pour rappel, il existe un numéro vert CITELUM pour tout signalement : 0800 601 001

Inscriptions pour les mercredis récréatifs et pour les vacances

INFORMATIONS DE L’ASSURANCE MALADIE DU HAINAUT - OCTOBRE 2017

En savoir plus sur la grippe...

Inscrivez vos enfants à l’école municipale des sports et Marly sports vacances !

JPEG

TARIFICATION ICI

BOURSES COMMUNALES

La Politique en direction de la Jeunesse est pour la Ville une priorité. Des allocations scolaires communales sont attribuées aux lycéens et aux étudiants poursuivant leurs études au-delà du baccalauréat, soit dans une grande école, soit en établissement universitaire (faculté, I.U.T…), soit en classe préparatoire à l’entrée aux grandes écoles, ou dans d’autres établissements que ceux énumérés ci-dessus, sur présentation d’un justificatif de domicile et d’un certificat de scolarité.

Critères d’attribution :
- que les études soient entreprises en vue de l’exercice d’une profession accaparant l’activité totale de l’étudiant, le cumul avec des ressources professionnelles étant interdit,
- que les études ouvrant droit à la bourse soient entreprises en France, à moins que leur déroulement n’exige un séjour à l’étranger.

Les demandes seront prises en compte entre 1er Octobre et le 15 Novembre de chaque année, délai de rigueur. Imprimé à retirer en Mairie au Service Education.

Les imprimés sont disponibles en mairie au service éducation ou à l’accueil à compter du 1er octobre de chaque année et ce jusqu’au 15 novembre

Pièces à joindre :

- copie justificatif de domicile des parents
- certificat de scolarité
- RIB des parents si le candidat est mineur, RIB du candidat s’il est majeur.

Avis aux jeunes amateurs de vélo !

Inscription sur les listes électorales : comment ça marche ?

Pensez à vous inscrire sur les listes électorales avant le 30 décembre 2017 midi !

Vous pouvez vous inscrire sur les listes électorales en vous présentant en Mairie place Gabriel Péri au Service Élections tous les jours ouvrables du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30 et le samedi de 8h00 à 12h00.

Merci de vous munir :
- de votre carte d’identité nationale en cours de validité,
- d’un justificatif d’adresse récent (facture EDF, téléphone… de moins de trois mois).

Pour tout renseignement : 03 27 23 99 00.

Les Lobélya de Marly recrute des majorettes !

Création d’un nouveau LALP pour les 11-17 ans !

La ludothèque c’est reparti !

Ludothèque de Marly :
Place Gabriel Péri
Groupe scolaire JH Lengrand
Primaire - Bâtiment 1

JPEG - 82.3 ko
INFORMATIONS DE L’ASSURANCE MALADIE DU HAINAUT - AOÛT 2017

Réussir sa création d’entreprise avec la BGE