Accueil > Expression du Maire > L’intervention de M. le Maire au Conseil communautaire de (...)

L’intervention de M. le Maire au Conseil communautaire de Valenciennes Métropole

Lors du Conseil communautaire de Valenciennes Métropole, le vendredi 24 novembre dernier, M. le Maire et vice-président d’Agglo, Fabien THIEME, est intervenu dans le cadre de la présentation du Rapport d’Orientations Budgétaires (ROB).

"Depuis notre dernier débat sur le Rapport d’Orientation Budgétaire, nous avons à la tête de notre pays un nouveau Président de la République, une nouvelle Assemblée nationale.

Nos inquiétudes d’hier se confirment aujourd’hui : le premier budget du Gouvernement Macron est malheureusement celui de l’injustice sociale.
On donne aux plus riches avec le démantèlement de l’ISF, les allègements de l’impôt sur les sociétés…

Et on diminue les dépenses publiques avec la baisse des APL, la suppression des contrats aidés et 13 milliards d’économie que les collectivités devront faire.

Sans parler de la réforme de la taxe professionnelle, qui pourrait aboutir à une perte sèche de 14M€ pour notre communauté d’agglomération.

Ces choix budgétaires ne sont pas sans conséquences pour nos collectivités territoriales et leur autonomie financière.

En effet, les orientations budgétaires de nos collectivités et notre agglo sont totalement dépendantes des décisions nationales mais aussi du contexte économique.

Le choix du gouvernement actuel est clair : frapper à nouveau sur les collectivités en les obligeant à diminuer leur dépense de fonctionnement.

En ce qui concerne, notre Agglomération, la dotation de l’Etat représentait 52 millions d’euros en 2011, en 2017 elle est de 44 millions soit 8 millions en moins.

Pourtant, la dette des collectivités territoriales ne compte que pour 9 % du total de la dette publique nationale et elles sont contraintes de présenter un budget à l’équilibre c’est-à-dire sans déficit.

Aussi, d’autres choix politiques sont possibles pour donner la priorité à l’humain.

Nos collectivités ont un rôle essentiel dans le développement de l’emploi notamment pour le bâtiment, les aides à la personne et surtout assurer le service public et le bien-être de ses concitoyens.
Pour mémoire, elles génèrent 70 % de l’investissement réalisé en France. Et elles ont été les principaux acteurs du redressement des comptes publics, ces trois dernières années. Entre 2013 et 2016, en effet, les efforts des collectivités locales ont contribué pour 85 % à la baisse du déficit de l’Etat.

Malgré cela, on continue de leur imposer des politiques qui réduisent chaque jour un peu plus leur champ d’action. Face à ces décisions, notre communauté doit faire preuve d’une extrême prudence et éviter les écarts tout en avançant. Nos actions doivent être priorisées.

Nous avons ainsi noté la volonté de notre Agglo de maintenir les investissements sur le développement économique et l’aménagement de notre territoire.

C’est une orientation que nous partageons pleinement car nous n’avons cessé de le dire, il est du rôle de l’Agglo de structurer l’ensemble de nos communes par des équipements et des infrastructures qui permettent le développement de l’emploi dans un premier temps mais aussi les conditions de vie de nos habitants par l’amélioration des logements et les conditions environnementales de vie dans un deuxième temps.
A ce propos, je profite de l’occasion qui m’est donnée ici de saluer le travail de l’ensemble des services de notre communauté d’agglomération, sous la direction du directeur général des services M. POUPLY, qui mettent en œuvre les décisions que nous prenons ici.
En cette période d’examen des budgets, je salue plus particulièrement les services financiers pour leur remarquable travail.

Les baisses de dotation que j’évoquais précédemment, et qui touchent l’ensemble des collectivités (régions, départements….), nous « impactent par ricochet » pour reprendre votre expression.
Nous en voulons pour preuve le contournement Nord qui ne devait rien nous coûter. Au final, nous débourserons 10 millions d’euros.
En revanche, nous pouvons nous féliciter, suite à la demande de notre groupe, de la prise en charge par notre agglomération de dépenses des piscines de Quiévrechain et Saint-Saulve, sur investissement et ceci dans l’intérêt de nos enfants.
En ce qui concerne les structures communautaires, culturelles, sportives, festives, telles le Phénix, le Boulon, le Théâtre d’Anzin, la Cité des Congrès, le Stade du Hainaut, l’Espace Athéna, l’Espace Barbara, elles sont de plus en plus nombreuses.
Aussi, il nous faudra bien déterminer les priorités d’occupation de ces bâtiments.

Avec une moyenne de 70 millions d’euros d’investissement, nous poursuivons le maillage nécessaire au maintien voire au développement de l’emploi.
La situation du ferroviaire ainsi que la métallurgie, je pense plus particulièrement à Alstom et Bombardier, nous incite à poursuivre les efforts pour que notre Valenciennois puissent accueillir de nouvelles entreprises et maintenir les emplois existants.
Les promesses qui nous ont été faites récemment sont-elles toujours d’actualité ?
Quel avenir pour Vallourec Saint-Saulve alors qu’Ascométal, leur actionnaire principal, vient d’être placé en redressement judiciaire ?
Le répit aura décidément été de courte durée pour les salariés de cette entreprise historique de notre territoire !

Quelle va également être notre stratégie pour maintenir les emplois dans le ferroviaire ? Je pense notamment à l’Agence Ferroviaire Européenne (AFE) qui devrait s’étendre et qui est un atout supplémentaire. Cette augmentation des moyens que nous nous devons de leur apporter doit être en corollaire avec la production qui doit être maintenue.

J’en terminerai en rappelant que les collectivités locales ne sont pas des services déconcentrés de l’Etat, dont on peut faire des variables d’ajustement budgétaire.

Ces foyers de démocratie participative, issus de la Révolution française (et j’aurais en ce sens une pensée toute particulière pour les communes rurales), contribuent de plein droit à l’aménagement de leurs territoires, au bénéfice des habitants. C’est cet objectif que nous ne devons pas perdre de vue et que nous devons poursuivre tous ensemble, dans le respect de nos différences."


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact