Accueil > Expression du Maire > Disparition de M. Gilles FABRY : l’hommage de M. le Maire de (...)

Disparition de M. Gilles FABRY : l’hommage de M. le Maire de Marly

C’est la mémoire de la résistance dans le Valenciennois qui vient de disparaître. M. Gilles FABRY est décédé hier, mercredi 14 février, dans sa 93ème année.

Le destin du Commandant Fabry est indissociable de celui de son père, également baptisé Gilles, lieutenant du corps des sapeurs-pompiers de Marly.
Lorsque M. Gilles FABRY fils décide d’embrasser à son tour la carrière de sapeur-pompier, c’est de son propre aveu « parce qu’en 1943, les pompiers ne pouvaient pas être pris pour le STO (service du travail obligatoire).
Grâce à son statut de pompier, Gilles FABRY dispose également d’un laisser passer de nuit qui lui permet de participer activement, aux côtés de son père, à la résistance.
Le 4 septembre 1944, à la veille de la libération de Marly et des environs, M. Gilles FABRY père est convoqué à la Kommandantur et fusillée au Champ de Tir du Rôleur, le « charnier du Rôleur » de triste mémoire.
Prévenu par une voisine, le fils parvient à fuir et trouve refuge à Aubry-du-Hainaut.
Par la suite, Gilles FABRY n’a eu de cesse d’honorer, tant par ses actes que par ses paroles, la mémoire de son père.
Membre des sapeurs-pompiers de Marly jusqu’en 1950, Gilles FABRY prend la tête du corps d’Anzin en 1954. Il y exercera jusqu’en 1987 et participera au développement de la caserne, son agrandissement, l’obtention de nouveau matériel et j’en passe.
Connu pour son franc-parler et pour son caractère bien trempé, le Commandant FABRY « usera » ainsi pendant 25 ans les maires d’Anzin successifs pour trouver le terrain pour une nouvelle caserne.
Il a ainsi assisté de loin, mais avec beaucoup de bonheur, au déménagement du centre de secours d’Anzin.
Président de l’Amicale des anciens résistants, organisateur des commémorations de l’Appel du 18 juin et de la libération de Valenciennes le 2 septembre 1944, Président d’Honneur de l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du Nord et de l’Association des Anciens Sapeurs-Pompiers du Nord, entre autres fonctions, le Commandant FABRY était également reconnu par ses pairs pour son implication dans le dossier de la protection sociale des pompiers volontaires.

En ces douloureux moments, j’adresse à la famille du Commandant FABRY, et aux membres de l’Union des sapeurs-pompiers du Nord, que je sais très affectés par sa disparition, mes condoléances les plus attristées.

Fabien THIÉMÉ
Maire de Marly
Vice-président de Valenciennes Métropole

Portfolio


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact