Accueil > Actualités > Des habitants de Marly appellent l’État à l’aide pour combler (...)

Des habitants de Marly appellent l’État à l’aide pour combler les anciennes carrières qui menacent leurs maisons

Lundi 9 avril 2018 par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord

Le sol de Marly est un vrai gruyère sur certains secteurs, la faute à d’anciennes carrières de craie. Mais leur comblement coûte très cher, 9.5 millions d’euros pour plus de 25 000m3 à traiter sur le domaine privé et public. Les habitants et la mairie réclament plus de subventions à l’état.


Jessy et son voisin Francis devant l’effondrement du jardin © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Marly, France
Jessy s’est réveillé un matin de 2016 avec un gros trou dans son jardin de 3-4 mètres de profondeur, c’est le premier affaissement qui a alerté la mairie. Elle a contacté l’institut national de l’environnement industriel et des risques qui était intervenu ces dernières années à Valenciennes pour les mêmes problèmes de carrières de craie.


Un trou béant s’est ouvert en pleine nuit dans le jardin de Jessy © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Par sécurité, l’institut recommande de combler plus de 25 000m3 car le sol peut encore bouger. Sur la zone dite rouge qui concerne 3 rues, 54 maisons sont concernées et 15 garages, et la facture du comblement est très salée 9.5 millions d’euros dont 7 millions pour les particuliers. L’état via le fonds Barnier peut prendre en charge jusqu’à 30% des travaux pour le domaine privé, et 50% pour le public.

Mais c’est largement insuffisant pour Jessy qui ne pourra pas payer un telle somme et qui ne peut évidemment plus revendre sa maison. Il demande donc à l’état de prendre ses responsabilités : "C’est pas nous qui sommes allés sous terre pour creuser, l’état a autorisé l’exploitation de ses carrières, donc c’est à l’état de faire quelque chose, nous on a rien demandé."

Pour le jeune homme l’état doit soit payer les travaux soit racheter les maisons. Son voisin Francis a le même discours, pour lui aussi impossible de payer, et il ne veut pas laisser ce "cadeau empoisonné" en héritage à ses enfants, alors même si ça fait 45 ans qu’il vit dans le quartier il est prêt à partir.

La mairie a du contracter un prêt exceptionnel d’1.5 millions d’euros

Sur le domaine public, la facture s’élève quand même à 2 millions et demi d’euros, malgré l’aide de l’état, le maire, Fabien Thiémé a du faire un emprunt d’1 million et demi d’euros, une grosse somme, mais l’élu explique qu’il devait prendre ses responsabilités : "Je ne peux pas jouer avec la vie des gens ni avec les biens mobiliers et immobiliers."

Le maire souhaite que les habitants et la mairie fassent un dossier commun auprès de l’état pour faciliter les démarches et tenter d’obtenir plus de subventions. La mairie doit organiser fin mai une réunion publique sur le sujet, et espère un début des travaux en 2019 après une nouvelle analyse des sols dont les résultats doivent tomber à l’automne.


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact